Noirs en blanc
EAN13 : 9782918135425
ISBN :978-2-918135-42-5
Éditeur :Éditions Dialogues
Date Parution :
Collection :Littératures
Nombre de pages :346
Dimensions : 23 x 15 x 0 cm

Noirs en blanc

De

Vendu par Librairie Athenaeum de la vigne et du vin (Beaune 21200)

19.90€ -5%
18.91€

En stock4 offres en stock disponibles sur Leslibraires.fr

Autre version disponible :

Ebook - Éditions DialoguesEn stock13.14 €

Comment Zola Méké, jeune Africain issu d'une famille démunie,
est-il devenu chirurgien à Paris ?

Pour faire ses études, Zola, adolescent, est obligé de s'exiler.
D'abord à Cuba, puis en Russie et en France. Une ascension sociale
terriblement coûteuse : déchirement familial, petits boulots pour
survivre, racisme, tiraillement entre l'attrait d'une vie «moderne» et
l'emprise de la culture originelle.

Mais ce roman est aussi une histoire forte d'amour et d'amitié entre
quatre jeunes aux destins divergents. Une aventure humaine où les
personnages de rencontre abondent : un idéaliste égaré, une singulière
mère adoptive, un curieux chirurgien russe adepte du silence...

Le tout narré d'une plume alerte où l'humour s'invite souvent.

Noirs en blanc est une fiction inspirée des témoignages de
médecins étrangers travaillant dans nos hôpitaux. Il évoque la fuite des
cerveaux d'Afrique - un drame pour ce continent...

«Reprenez vos ONG et rendez-nous nos médecins», s'écrie Myezi,
une femme chirurgien amoureuse de Zola.

Denis Labayle (Auteur) a également contribué aux livres...

A Hambourg, peut-être…

A Hambourg, peut-être…

Denis Labayle

Dialogues.Fr

Expédié demain 19.90 € 18.91 €
Nouvelles sur ordonnance

Nouvelles sur ordonnance

Denis Labayle

Editions Dialogues

Habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 15.90 € 15.11 €
Rouge majeur

Rouge majeur

Denis Labayle

Editions-Dialogues.Fr

Habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18.50 € 17.58 €
Pitié pour les hommes , L’euthanasie : le droit ultime
Habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 12.20 € 11.59 €
Rouge majeur, roman

Rouge majeur, roman

Denis Labayle

Éd. Du Panama

Indisponible sur notre site
Ton silence est un baiser, roman
Habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 19.50 € 18.53 €
En savoir plus sur Denis Labayle

Lu dans la presse

A propos de "Noirs en blanc"

La presse en parle

"Un très beau livre"
Patrick Chamoiseau

"C’est tout l’exotisme à l’envers de ce roman qui cultive, dans la précision et la simplicité de l’écriture, de lointains cousinages avec la ferveur des récits de Joseph Kessel."
Pierre Vavasseur Le Parisien -Aujourd’hui

"Pour la première fois, un romancier se penche sur les destins de médecins étrangers exerçant dans les hôpitaux français."
Coline Garré Le quotidien du médecin.

"Tout simplement passionnant."
Hervé Bertho Ouest-France

Denis Labayle livre un passionnant récit initiatique sur fond de guerre froide finissante et de fuite des cerveaux africains.
La VIE.

Une histoire forte d’amour, d’amitié et d’abnégation. Une aventure humaine, jalonnée de rencontres singulières, de destins divergents.
Dominique Le Brian-Rivier. Le Télégramme de Brest.

Un style fluide et bien rythmé, et l’humour souvent au rendez-vous
Olivier Fermé Le Républicain 2 janvier 2012

Une jolie découverte. Captive dès les premières pages, on s’attache rapidement à Zola, un adolescent exilé à Cuba pour y poursuivre ses études. Son but : devenir médecin à tout pris. Un roman plein d’humour, d’amour et cinglant de réalité.…
Cassandra. L’air du temps

Vous allez adorer l’histoire de Zola Méké. Bonne lecture.
Reader’s Digest

Une fiction passionnante, très humaine, loin de tout misérabilisme… Un roman à la fois prenant comme un policier, mais aussi passionnant pour son contexte historique et le thème central : quel avenir pour l’Afrique subsaharienne.
A. Tenaillon La Revue du praticien.

Denis Labayle dit les déchirements de l’exil, la fuite des cerveaux d’un continent saigné par la colonisation, les guerres, la corruption... Mais ses pages, pleines d’humour, disent aussi les rencontres , l’amitié et l’amour. La Vie. A lire absolument !
E. Debelleix. Infirmière Magazine…

Vidéo

Denis Labayle nous parle du livre "Noirs en blanc" (éditions Dialogues) dans l'émission Dialogues littéraires (Tébéo), réalisation : Ronan Loup.

Interview

Entretien avec Denis Labayle

Denis Labayle répond à nos questions au sujet de "Noirs en blanc", son roman paru aux éditions Dialogues.

Dans Noirs en Blanc, vous décrivez la vie de Zola Méké, ce Congolais qui veut devenir médecin. Comment ce personnage, si attachant, que l'on suit de ces 12/13 ans à ces presque 30 ans, vous est-il venu à l'esprit ?

Noirs en Blanc est une fiction fondée sur des évènements authentiques. L’histoire du héros, Zola Méké, est inspirée de témoignages recueillis auprès de médecins africains travaillant dans nos hôpitaux. J’ai collaboré avec eux, je les ai écoutés, j’ai découvert leur incroyable odyssée.

Vous mettez en scène le régime communiste de Castro, l'île de la Jeunesse à Cuba, la vie à Saint-Pétersbourg, le microcosme d'un hôpital parisien, le pouvoir corrompu au Congo. Comment fait l'écrivain pour s'approcher au plus près de la réalité, en décrivant des lieux si différents ?

Ce roman comporte trois parties correspondant aux étapes de la vie du héros : son adolescence à Cuba dans les années 80 ; sa vie d’étudiant à Saint-Pétersbourg lors de la chute de l’Union Soviétique ; enfin, son exercice de la médecine…, mais où ? En France ou en Afrique ? Tel est le dilemme.
Je suis depuis longtemps fasciné par l’Afrique et je connais de nombreux pays africains. Je me suis rendu à Saint-Pétersbourg et j’ai enquêté à Cuba sur cette Île de la jeunesse qui accueillit, dans les années 80, jusqu’à quinze mille collégiens venus du monde entier. Une histoire étrangement méconnue !

Zola n’a pas eu une vie facile. Il ne fait pas bon être noir partout... C'est là une des tristes réalités dont on se rend compte à la lecture de votre livre. Y a-t-il, en filigrane, comme un message secondaire, une volonté de dénoncer les a priori fondés sur les couleurs de peau ?

L’Afrique n’est pas sortie de ses misères. À l’exploitation de ses ressources naturelle s’ajoute la fuite des cerveaux, un phénomène dramatique pour l’avenir de ce continent.
Émigré, l’Africain se trouve confronté, dans certains pays, à un racisme particulièrement violent. Pas seulement au mépris, mais à une réelle violence physique. Il n’y a pas dans ce roman la volonté de transmettre un message précis. Seulement décrire une réalité parfois cruelle.

Les personnages secondaires revêtent, une place fondamentale, myezi, Papa Guillaume, Samuel, Albert... Ils sont nombreux et dessinent au fur et à mesure toute la vie de Zola. Comment se sont-ils glissés dans le récit ?

Ce roman n’est pas seulement l’histoire de Zola Méké, mais également l’aventure de quatre amis –deux garçons et deux filles-, embarqués dans la même galère, qui se rencontrent au collège de l’Île de la Jeunesse, se séparent, se retrouvent. Certains destins sont tragiques, marqués par un engagement politique qui les mènera à l’exil définitif ou à la mort.
Quant aux autres personnages, ils participent à l’évolution psychologique des quatre amis. Le plus important, Guillaume Pernec, alias Papa-Guillaume, est un ingénieur idéaliste travaillant à Cuba. Il joue pour Zola un rôle paternel. Parfois trop paternaliste à son goût…

Finalement, "Noirs en Blanc" apparaît comme le roman d'un Africain qui veut devenir chirurgien, mais aussi comme celui d'un enfant qui devient adulte. Peut-on dire de lui qu'il est un roman d'apprentissage ?

Sur un fond sociologique, "Noirs en blanc" est avant tout une histoire sur l’apprentissage de la vie, sur l’amitié entre quatre adolescents devenus adultes, sur la découverte de l’amour, sur la fidélité à ses promesses d’enfance, sur la difficulté de choisir entre ses racines acquises et ses racines naturelles…

Certes il s’agit d’un roman sur ces nombreux médecins africains venus soigner dans nos pays développés, mais également un roman sur la jeunesse et ses interrogations…

1 Commentaire 3 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Un roman très riche

3 étoiles

Par .

Cette histoire commence à Cuba, par une effraction. Un jeune adolescent fugueur, Zola Méké, entre dans une maison qu’il croit vide car il est affamé. C’est le début d’une longue et profonde amitié avec Guillaume, ingénieur français exilé, que le jeune homme va très vite appeler « Papa Guillaume ».

[Lire la suite ...]