Quand je serai grand, je serai Nana Mouskouri

Quand je serai grand, je serai Nana Mouskouri

David Lelait-Helo

Anne Carrière

  • 8 janvier 2017

    Un roman lumineux et tendre !

    Telles des lettres d'or sur le fronton d'une grande salle de spectacle, le nom de Nana Mouskouri scintille dans le cœur et la tête de Milou ; c'est son talisman, son doudou, son refuge, il ne vit que pour ces instants volés tout comme pour ceux passés auprès de mamie Aimée, cette grand-mère adorée dont il va s'occuper avec tendresse, et maturité.

    D'une plume tendre, l'auteur revient avec bienveillance, lucidité, sur le parcours de cet adolescent, sur son rêve, sur sa relation avec cette grand-mère partie trop tôt, avec en toile de fond, cette grande chanteuse, cette femme dont les multiples succès musicaux ont enchanté toute une génération, et bien plus encore.

    © Les Chroniques de Mlv - 08 01-2017


  • 18 décembre 2016

    Fan-club

    Il est petit, maigrelet et son père aurait aimé qu’il se batte comme les autres garçons, qu’il joue au Meccano ou aux trains électriques. Mais l’enfant un jour tombe sur le feuilleton « L’amour en héritage » et sa douce chanson de générique. « Une voix chante dans mon cœur » écrira -t-il des années plus tard, c'est Nana Mouskouri qui le charme, l’ensorcelle. C’est décidé, il sera elle, la star internationale, la femme adulée par des millions de fans. Tâche compliquée dans une petite ville étriquée de province malgré le soutien sans faille d’une grand -mère, Mamie Aimée, la bien nommée. Les autres, qui préfèrent Madonna à Nana, sont cruels et coups et humiliations pleuvent sur ce garçon hypersensible aux grands gestes efféminés. Mais il faut se méfier de ceux qui possèdent des rêves plus grands qu'eux, ils ne renoncent pas.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u