Riedel, l'excellence au service du vin

Riedel, l'excellence au service du vin

La transparence.
Déguster un vin, c’est d’abord observer sa robe.
Le verre doit offrir cette transparence, soulignée par une brillance intense.
1) Le buvant.
Très fin, il doit se faire oublier pour livrer intacte la perception des saveurs
aux papilles gustatives et permettre d’apprécier pleinement la texture du
vin.
2) Le calice.
La taille du calice doit être suffisante pour permettre un examen olfactif
précis et une observation fine des larmes. Le calice est resserré sur sa partie
haute pour éviter la dissipation hâtive des parfums.
3) La jambe.
L’équilibre entre le galbe du verre et le pied se fait par la jambe qui doit
être avant tout fine et maniable. Une jambe longue sera un atout pour éviter
de réchauffer le vin avec la main.
4) L’ergonomie.
Efficacité et confort doivent se marier naturellement. Du verre tenu dans
la main au buvant porté à la bouche, on doit oublier le contenant et ne
penser qu’au contenu.