Retrouvez nos derniers coups de cœur BD !

Retrouvez nos derniers coups de cœur BD !

Incroyable !

Dargaud

21,00

(Incroyable !)
On m’a dit que cette BD faisait du bien à l’âme. J’ai été curieuse et je l’ai lu. Et effectivement cette BD est magique. Une sorte de « Petit Prince » à elle toute seule. On s’est tous posé les mêmes questions que ce petit garçon. Tous ces petits détails qui vous rappellent votre toute petite place sur cette planète pendant une durée tellement ridicule à l’échelle de l’Univers. Et pourtant nous sommes là. Et ça c’est Incroyable !


La Fuite du cerveau
25,00

(La fuite du cerveau)
Un road movie extraordinaire que cette BD. Et avant tout inspirée d’un fait réel assez méconnu.
A la mort du grand Einstein, son cerveau aurait été dérobé par le médecin légiste. Un acte irréfléchi à la base. Mais ensuite que faire ? Surtout quand Einstein lui-même apparaît devant vous sous forme de fantôme (que tout le monde peut voir et reconnaître…) Einstein lui-même aimerait pouvoir étudier son propre cerveau.
S’en suit un road trip alambiqué et farfelu, on se régale jusqu’au bout.


1, La bête
24,95

(La bête)
Tout le monde connait le Marsupilami, mais personne ne connaît l’origine de cette bête hors du commun.
Nous sommes en Belgique en 1955 dans le port d’Anvers, un cargo venant d’Amérique du Sud, qui a subi plusieurs avaries, laisse échapper de ses cales une bête étrange à la couleur d’une banane trop mûre et possédant une queue aussi longue qu’un tuyau d’arrosage.
Un brave garçon aimant recueillir toutes les âmes égarées et transformant le pauvre logis de sa mère en véritable arche de Noé, tombe sur cet étrange animal et décide de le secourir…
Mais cette bête semble également particulièrement dangereuse lorsqu’elle est affamée.
Ainsi commence le début de cette longue aventure qui s’annonce palpitante.


La patrie des frères Werner
23,00

(La patrie des frères Werner)
Ces deux auteurs nous avaient déjà éblouis avec la poignante histoire du Voyage de Marcel Grob.
Nous voici à nouveau plongé dans les faits de l’histoire. Cette fois-ci nous sommes en pleine guerre froide. Deux frères orphelins se retrouvent embrigadés par la Stasi.
L’un devient espion en Allemagne de l’ouest, l’autre reste en RDA.
Les années passent, puis arrive ce match mythique qui opposa la RFA à la RDA. La rencontre entre l’ouest et l’est.
Espionnage, surveillance, idéologie, trahison. Tout est là pour une intrigue bien menée et prenante jusqu’à la dernière page.


Radium Girls

Glénat BD

22,00

(Radium Girl)
« Lip.Dip.Paint ». Trois petits mots, trois petits gestes qui auront causé la mort de centaines de femmes, exposées au radium dans leur travail de peinture à l’usine.
Lip : lissez avec la bouche la pointe du pinceau,
Dip : trempez le pinceau dans la peinture phosphorescente au radium
Paint : peignez les chiffres du cadran de l’horloge.
Inlassablement, toute la journée, celles que l’on appelait les « Ghost Girls » s’empoisonnent à petit feu au radium. La nuit tombée, elles brillent littéralement dans le noir, d’où leur surnom. Pour autant, même si les scientifiques, tous des hommes, sont protégés par des blouses, des masques, elles, ne le seront jamais. Alors elles tombent malades, les unes après les autres. Elles meurent, les unes après les autres, le corps rongé par le cancer, par le radium. Et quand elles osent porter plainte contre leur employeur, il nie tout.
Mais Edna Bolze, Katherine Schaub, Albina et Quinta Maggia et Grace Fryer ne le laisseront pas faire et feront tout ce qui est en leur pouvoir pour faire éclater la vérité et obtenir justice, à défaut d’obtenir la vie.
Cy nous fait découvrir ici l’histoire vraie, et souvent oubliée, de ces femmes qui, grâce à leur combat, ont aidé à améliorer les conditions de travail de milliers d’autres femmes. Le procès qui les a opposées à leur employeur fût décisif par la suite pour changer les lois sur les protections des travailleurs.
Un vrai bijou à ne pas manquer.