icone du menu burger icone de fermeture du menu burger
Les Cosaques
EAN13
9782384420988
Éditeur
La Gibecière à Mots
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les Cosaques

La Gibecière à Mots

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782384420988
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    1.99
Léon Tolstoï (1828-1910)

"Le calme régnait dans les rues de Moscou ; on n’entendait qu’à de rares
intervalles un grincement de roues sur la neige. Plus de lumière aux fenêtres,
les réverbères même étaient éteints. Le son des cloches commençait à vibrer
sur la ville endormie et annonçait l’approche du matin. Les rues étaient
désertes : ici on apercevait un cocher de fiacre qui sommeillait dans
l’attente d’un passant attardé ; là une vieille femme s’acheminait vers
l’église, où les cierges allumés jetaient une lueur vacillante sur les châssis
dorés des images. La population ouvrière s’éveillait petit à petit,
recommençant son rude labeur après le repos d’une longue nuit d’hiver.

Mais la jeunesse oisive n’avait pas encore achevé sa soirée.

À une des fenêtres de l’hôtel Chevalier on voyait à travers les fentes du
volet fermé la lumière interdite par la loi. Une voiture, des traîneaux, des
fiacres et une troïka de poste stationnaient à la porte de l’hôtel. Le
portier, enveloppé dans sa pelisse, se serrait à l’angle de la maison.

"Que restent-ils là à baguenauder toute la nuit ? se demandait un garçon
d’hôtel, le visage pâle et tiré, assis dans l’autre chambre. C’est toujours ma
chance quand je suis de service."

On entendait les voix de trois jeunes gens qui soupaient dans la chambre
voisine. Ils étaient autour d’une table où se voyaient les restes du souper."

Olénine, jeune aristocrate moscovite, rêve d'une vie simple. Il décide de
devenir officier dans l'armée. Au contact des Cosaques, il découvre cette vie
simple et sauvage qu'il recherchait.
S'identifier pour envoyer des commentaires.