icone du menu burger icone de fermeture du menu burger
La traduction fictive : motifs d'un topos romanesque
EAN13
9782600360180
Éditeur
Droz
Date de publication
Collection
Travaux d'Humanisme et Renaissance
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La traduction fictive : motifs d'un topos romanesque

Droz

Travaux d'Humanisme et Renaissance

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782600360180
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    38.99

Autre version disponible

Une traduction fictive est un texte qui, directement écrit dans une langue, se
présente comme traduit d’une autre, réelle ou imaginaire. Peu étudié jusqu’à
la fin du XXe siècle, le cas n’en est pas moins fréquent, illustré par
quelques romans célèbres : Don Quichotte, les Lettres persanes, le Manuscrit
trouvé à Saragosse, Le Château d’Otrante. Longtemps on a tenu pour négligeable
la fiction de la traduction, la considérant comme un procédé inoffensif, un
amusant artifice littéraire. Convention souvent assumée de manière explicite
par les auteurs qui y recourent, le phénomène n’a encore été que peu envisagé
dans sa dimension historique. C’est donc à retrouver les raisons de
l’émergence d’un tel motif dans le genre romanesque – à partir des premiers
romans du xiie siècle jusqu’à l’œuvre de Cervantès – et à décrire les moments
de sa formalisation topique que ce travail se consacre.
S'identifier pour envoyer des commentaires.