icone du menu burger icone de fermeture du menu burger
Fuga divina, La musique dans l'écrit mystique du Moyen Âge à la première modernité
EAN13
9782600362429
Éditeur
Droz
Date de publication
Collection
Cahiers d'Humanisme et Renaissance
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Fuga divina

La musique dans l'écrit mystique du Moyen Âge à la première modernité

Droz

Cahiers d'Humanisme et Renaissance

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782600362429
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne

    Mise en Forme

    • Aucune information

    Fonctionnalités

    • Brèves descriptions alternatives

    Normes et Réglementations

    • Aucune information
    17.99

Autre version disponible

Visions musicales sur le modèle de l'Apocalypse, extases divines provoquées
par des chants profanes, ravissements de l'esprit à l'écoute du chœur
angélique, divinisation du sujet au son d'instruments musicaux, déliquescence
du corps devenu fluidité mélodique : dans la tradition chrétienne, la musique
est à la fois langage céleste, corps sensible agissant sur le corps humain et
métaphore pour décrire les altérations de l'être.
L'ouvrage analyse les multiples relations entre la musique et l'expérience
mystique à travers la littérature savante et visionnaire du XIIe siècle, les
écrits franciscains, dominicains et cisterciens, ceux des béguines et des
ermites errants jusqu'aux portes du XVIIe siècle, siècle du tournant de
l'attitude européenne face au sacré. La musique s'y donne comme le langage le
plus approprié pour s'approcher de la cognitio Dei experimentalis et la
traduire. L'écrit mystique se révèle un lieu privilégié pour saisir la
dimension sémiotique et symbolique, cognitive et performative de la musique
dans la culture médiévale et humaniste.
S'identifier pour envoyer des commentaires.