icone du menu burger icone de fermeture du menu burger
L’Argent du Bon Dieu, Thriller
EAN13
9782871067726
Éditeur
Le Cri
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L’Argent du Bon Dieu

Thriller

Le Cri

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782871067726
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    20.99

  • Aide EAN13 : 9782871067726
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    20.99
Lorsqu’il est convaincu que Jean–Paul Ier sera nommé pape, l’abbé Lunghi,
secrétaire à la banque du Vatican, est pris de panique : le futur pontife a
annoncé que s’il accédait à la magistrature suprême, il remettrait de l’ordre
dans les finances romaines gangrenées par des connexions louches avec la loge
P2 et la mafia.
Afin d’échapper à cette moralisation des avoirs du Saint-Siège, l’abbé Lunghi
va faire un pacte du diable avec un banquier genevois, Marcel Bonnivard, un
ami chez qui il abritera un trésor de guerre de plusieurs centaines de
millions de dollars, logés au Liechtenstein dans la Fondation de la
providence.
Le 28 septembre 1978, Jean–Paul Ier meurt très opportunément après 33 jours et
6 heures de pontificat. Les affaires de Vatican S. A. peuvent reprendre comme
avant. Grâce à son intervention efficace, l’abbé Lunghi accélère sa carrière
sous les ors du Vatican et se retrouve vite évêque, puis cardinal. Bonnivard,
quant à lui, peut s’adonner tranquillement à la gestion de sa clientèle et,
côté loisirs, à l’accroissement d’une magnifique collection d’automates.
Quelques années plus tard, un nouvel associé de Bonnivard et Cie, cédant aux
sirènes de la cupidité, se lance dans une spéculation hasardeuse et met la
banque au bord de la faillite. Faisant taire ses scrupules, Marcel Bonnivard
veut utiliser l’argent du Bon Dieu pour éviter la catastrophe, mais il a
négligé un détail : le vrai bénéficiaire des fonds de la Fondation de la
providence n’est pas le Vatican, mais la « Pieuvre » incarnée par Vito
Scarzalesi, un dangereux capo mafieux. Le bilan de la fausse manœuvre du
Suisse s’avérera terrible et sèmera la mort sur les rives du Léman.
En 2010, Claudio Pellegrino, un jeune paumé corse reçoit la visite d’un
passeur suisse en mission à Bonifacio, il est loin de se douter où va le mener
le contenu du paquet de papier kraft qu’il lui remet. Louise Rondot, modèle nu
pour peintres, va lui rappeler que personne n’échappe à son passé, même
lointain.
Il s’agit ici d’un thriller, lié à d’obscurs trafics d’argent et à la mafia,
qui se déroule dans les milieux proches du Vatican. Argent et pouvoir, morts
suspectes et mystère, sexe et secrets peu à peu révélés : tous les ingrédients
sont là pour un récit riche en rebondissements.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Ce roman est le sixième de Jean-Louis du Roy, qui confirme avec L’Argent du
Bon Dieu son talent d’auteur à suspense.
S'identifier pour envoyer des commentaires.