icone du menu burger icone de fermeture du menu burger
Ne regardez pas sous les ailes, Autobiographie
EAN13
9791023612585
Éditeur
Publishroom
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ne regardez pas sous les ailes

Autobiographie

Publishroom

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9791023612585
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    2.99

  • Aide EAN13 : 9791023612585
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    2.99
L'histoire inédite d'une épouse dévouée qui a rendu visite à son mari durant
neuf années, lors de son séjour en prison pour détention d'héroïne.

Jacques Berthet, commandant de bord chez Air France, est arrêté en 1985 au
retour de Bombay pour détention de dix kilos d’héroïne dans sa sacoche. Lors
de son procès, trois ans plus tard, il écopera de vingt ans de réclusion,
ramenés à dix-huit ans en appel.
Fabienne Berthet, son épouse, le soutient et le visite en prison durant neuf
ans, la durée de sa détention.

Ce récit autobiographique, teinté d'humour et d'autodérision, dépeint le
parcours d'une femme trahie, qui a pu se reconstruire mais n'a rien oublié.

EXTRAIT

Ma maison de la Varenne fut saisie par les douanes, j’ai trouvé un appartement
dans le 17e arrondissement de Paris. Lors de l’arrestation de Jacques, tous
les médias de la capitale m’avaient contactée pour une interview. Finalement,
mon choix s’est porté sur Paris Match parce que la journaliste était une amie
de mon mari, et en leur réservant l’exclusivité de mes déclarations, le chèque
proposé me permettait de voir venir. J’ai eu le droit à 6 pages, photos
choisies avec soin, de quoi compenser la générosité de ce journal réputé.
Cependant, il fallait que je trouve un travail. En feuilletant une revue
trouvée dans ma boite aux lettres, mon regard fut attiré par une annonce : «
Camion à pizzas – À vendre ». Je n’avais jamais fait de pizzas dans ma vie,
mais huit jours plus tard le camion, acheté à crédit, était devant ma porte.
J’ai obtenu du maire de la Varenne l’autorisation de m’installer à la sortie
du RER et tous les soirs à partir de 18 heures je confectionnais des pizzas.
Vu mon look, les gens étaient surpris de me voir derrière un comptoir. Pétrir
de la pâte n’avait rien de glamour. Un jour j’ai même perdu un ongle, mais je
n’ai jamais su s’il était devenu la fève d’une pizza au jambon ou au chorizo.
Mes affaires ne se portaient pas si mal. Je n’avais pas une minute à moi.
Un matin au réveil, je découvris que mon camion avait disparu, volé.
L’assurance remboursa le crédit mais je n’avais plus de job.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Aujourd’hui, trente-quatre ans plus tard, avec beaucoup d’humour et
d’autodérision, Fabienne Berthet se raconte dans un livre coup de poing où
elle n’épargne personne, même pas elle-même et relate sans fard la débrouille
lors des années de détention de Jacques, la trahison de son époux à sa sortie
et sa vie depuis.
S'identifier pour envoyer des commentaires.