icone du menu burger icone de fermeture du menu burger
Blum le magnifique, Du Juif
EAN13
9791032901793
Éditeur
Éditions de l'Observatoire
Date de publication
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Blum le magnifique

Du Juif "Belle Epoque" au leader socialiste

Éditions de l'Observatoire

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9791032901786
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    14.99

  • Aide EAN13 : 9791032901793
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    14.99

Autre version disponible

Le 13 février 1936, la voiture de Léon Blum est attaquée par des nationalistes
d’extrême droite à sa sortie de la Chambre des députés. « À mort Blum ! »
hurle la foule. Il est roué de coups et n’évite le lynchage que grâce à
l’intervention de la police et de passants qui ont accouru. Trois mois plus
tard, la France se donne, en toute connaissance de cause, un président du
Conseil juif et socialiste. On est là au cœur de la grandeur et du mystère
français. À celui-ci s’ajoute un mystère Léon Blum. Comment ce jeune homme
délicat, ami de Proust et de Gide, qui ne rêvait que de littérature, s’est-il
transfiguré en leader politique, héritier et successeur de Jaurès, faisant
face à Lénine au faîte de sa puissance, et se préparant à l’impensable
exercice socialiste du pouvoir ? Frédéric Salat-Baroux offre un portrait
inédit et passionnant, tout à la fois psychologique, intellectuel et
politique, du grand homme d’État. Il replace son parcours dans celui d’une
génération de juifs européens, entre littérature et socialisme, et éclaire
cette passion juive pour la France, dont Léon Blum est le plus brillant et le
plus émouvant représentant. À travers le récit de ces années d’apprentissage
fondatrices, c’est un tableau de cette « Belle Époque » si mal nommée que
dresse l’auteur. Une Belle Époque qui aura été le ferment des tragédies du XXe
siècle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.