icone du menu burger icone de fermeture du menu burger
Les ouvrières viticoles, Travail, salaires et luttes sociales, xixe-xxie siècles
EAN13
9782370711021
ISBN
978-2-37071-102-1
Éditeur
Le Temps des Cerises
Date de publication
Collection
COEUR A L'OUVRA
Nombre de pages
491
Dimensions
19 x 15 x 2,6 cm
Poids
580 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les ouvrières viticoles

Travail, salaires et luttes sociales, xixe-xxie siècles

De

Le Temps des Cerises

Coeur A L'Ouvra

Indisponible
L'emploi des ouvrières viticoles est caractérisé depuis le XIXe siècle par l'intermittence, la rémunération à moindre coût et l'absence de reconnaissance de leurs compétences. Les conventions collectives de travail en agriculture conclues à partir de 1950 entérinent la plupart des discriminations préexistantes. Par la suite, les lois relatives à l'égalité professionnelle hommes/femmes obligent à gommer les discriminations les plus criantes mais l'inégalité de traitement demeure. Dans leur immense majorité, les ouvrières agricoles restent affectées à des emplois précaires rémunérés au salaire minimum. Les femmes occupent un rôle obscur et minimisé mais essentiel lors des multiples grèves menées par le prolétariat viticole durant la première moitié du XXe siècle. L'auteur montre à partir de nombreux exemples comment elles entretiennent un rapport de force avec le patronat sans jamais affirmer des revendications purement féministes. Durant les années 1950, faisant fi des réticences inhérentes aux représentations sociales, des ouvrières agricoles s'investissent dans les syndicats et quelques-unes intègrent même les organes de direction. Bien que focalisé sur la viticulture, ce livre se veut un hommage aux ouvrières agricoles, grandes oubliées du mouvement social en dépit de l'exploitation dont elles furent et sont encore l'objet sous toutes les latitudes.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean-Louis Escudier