Architecture et croissance des plantes, Modélisation et applications
Éditeur
Quae
Date de publication
Collection
Synthèses
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Architecture et croissance des plantes

Modélisation et applications

Quae

Synthèses

Offres

  • AideEAN13 : 9782759226221
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    0.00
Comment les plantes poussent-elles ? Le nombre d’or est-il omniprésent dans
leur architecture ? Leurs structures sont-elles fractales ? Ont-elles un
langage ? Une grammaire ? Il y a du vrai dans ces questions, mais il faut
aller plus loin. Il faut identifier, modéliser et simuler le rôle des organes
d’une plante dans sa croissance et leur fonctionnement.

La modélisation des plantes fait l’objet de recherches à l’interface de
disciplines biologiques (botanique, agronomie, génétique, écophysiologie) des
mathématiques appliquées et de l’informatique. Elle permet de créer les
modèles de développement de l’architecture des plantes, mais aussi les modèles
de production végétale, expression de la croissance des organes.

Les auteurs de cet ouvrage nous exposent les fondements biologiques,
mathématiques et informatiques qui permettent d’exprimer le fonctionnement des
bourgeons, la production photosynthétique de la biomasse et sa répartition
dans les organes d’une plante. La simulation de la croissance des plantes
devient alors possible sous la forme de modèles dynamiques et sa
représentation, sous la forme d’images de synthèse. Ces modèles autorisent de
multiples applications. De nombreuses plantes sont présentées (herbacées,
arbustes et arbres) ; leur modélisation a une visée pratique en agriculture,
en gestion des ressources naturelles et de l’environnement et en
représentation des paysages.

Rédigé par des botanistes, des agronomes, des mathématiciens et des
informaticiens, cet ouvrage collectif est le fruit de quarante années de
recherches conduites par Philippe de Reffye et ses collègues, avec des
collaborations scientifiques en France, en Hollande, en Chine et en Afrique.
Il s’adresse aux chercheurs, enseignants et étudiants en biologie, en
agronomie et en sciences de la vie, aux architectes paysagistes, écologues,
qui s’intéressent à la croissance des plantes, à leur modélisation et à leur
représentation. Il s’adresse aussi à toutes les communautés des sciences
exactes (mathématiciens, informaticiens, physiciens) intéressées par la
simulation du vivant.
S'identifier pour envoyer des commentaires.