Dis, pourquoi tu m'fais du mal?, Mettons fin aux maltraitances faites aux enfants
Éditeur
Sudarènes Éditions
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Dis, pourquoi tu m'fais du mal?

Mettons fin aux maltraitances faites aux enfants

Sudarènes Éditions

Offres

  • Aide EAN13 : 9782374641492
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    8.99

  • Aide EAN13 : 9782374641492
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    4.99

Autre version disponible

**Parce qu’il existe aujourd’hui en France plus de 98 000 cas connus d’enfants
en danger, c’est-à-dire 10% de plus qu’il y a dix ans...**

...parce que 2 en meurent chaque jour, il est temps de prendre conscience et
d’agir contre les maltraitances faites aux enfants. Les coups n’ont jamais été
une réponse. L’enfant est un être fragile et vulnérable, en construction, que
l’on doit protéger pour qu’il devienne un adulte autonome et responsable, bien
dans sa peau.
Parce qu’une fille sur huit et un garçon sur dix sont victimes d'abus sexuels
avant l'âge de 18 ans, nous devons tous ouvrir les yeux devant ce fléau qui
détruit des vies. Plus de 4 millions de cas d’inceste avérés, sans doute
davantage, car les violences faites aux enfants sont taboues.

**Un ouvrage incontournable, parce que nous sommes responsables de tous les
enfants.**

EXTRAIT

Les enfants ne peuvent pas se défendre et ils ont peur de parler. C’est
difficile de dire que son papa, sa maman, un membre de sa famille, un ami, est
violent ou qu’il a commis un abus sexuel ; surtout que les enfants même
maltraités aiment leurs parents. Le sentiment de culpabilité, les menaces, la
peur, le chantage affectif, sont les principaux facteurs qui empêchent un
enfant de parler. Mais s’il en parle, il faut le croire et ne pas le rejeter
ou penser que ça ne peut pas arriver. Quand ils peuvent en parler, très peu
d’enfants inventent des attouchements ou un viol, d’abord parce qu’ils ne
savent pas ce que cela signifie. Nous connaissons les ruses employées par les
agresseurs pour faire taire les enfants, Il faut donc leur expliquer très tôt.
L’enfant est fragile, dépendant, en construction, ce qui le rend vulnérable,
et rien n’autorise un adulte à profiter de cette vulnérabilité pour imposer
quoi que ce soit. Le dialogue est, à mon sens, la première forme d’éducation,
même si cela demande du temps. Pour cela, il faut connaître ce qu’est un
enfant, vouloir comprendre sa personnalité, sans systématiquement imposer sa
toute-puissance de parent.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Analytique, méthodique, documenté et précis, ce livre est un rappel à la
réalité pour une société qui a oublié les moteurs fondateurs des systèmes
sociaux. [...] C’est un livre brillant, servi par une plume magistrale. -
**Laurence Biava, _Actualitté_**

À PROPOS DE L'AUTEUR

**Nathalie Cougny** est artiste peintre, poète et auteur de livres de
société, romans, histoires pour enfants, spectacle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.