Il savait que je gardais tout
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Hors série Connaissance
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Il savait que je gardais tout

Gallimard

Hors série Connaissance

Offres

  • AideEAN13 : 9782072781797
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    8.99

  • AideEAN13 : 9782072781780
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    8.99

Autre version disponible

En octobre 2016, au moment de la parution des deux ouvrages de François
Mitterrand, Lettres à Anne (1962-1995) et Journal pour Anne (1964-1970), Anne
Pingeot a accepté d’accorder cinq entretiens à Jean-Noël Jeanneney sur France
Culture, s’expliquant ainsi pour la première et la dernière fois. Ce sont ces
entretiens qui sont aujourd’hui publiés, comme un écho à l’immense succès
rencontré par ces deux ouvrages, en particulier le volume des 1 218 lettres
d’amour que François Mitterrand adressa à Anne Pingeot. Pendant cette
conversation libre, confiante, passionnante, tantôt joyeuse et tantôt grave,
Anne Pingeot et Jean-Noël Jeanneney parcourent un demi-siècle d’une grande
histoire d’amour, de la première rencontre jusqu’à la disparition de François
Mitterrand. Ils parlent de tout, avec pudeur mais sans tabou : amour et
politique, culture et amitiés, secret et République. Il est question des
bonheurs, des surprises, des moments exceptionnels mais aussi des difficultés,
des chagrins et des doutes. Un dialogue qui raconte aussi l’histoire d’une
femme libre, d’une femme d’art et de science, qui parvint contre vents et
marées à conjuguer une vie privée à jamais sans pareille et une carrière
professionnelle dans le domaine de la culture. Anne Pingeot a ajouté à ce
livre trente photographies pour la plupart inédites qui scandent cette
magnifique évocation d’une histoire extraordinaire.
S'identifier pour envoyer des commentaires.