Judy Garland, splendeur et chute d'une légende
Éditeur
Archipel
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Judy Garland, splendeur et chute d'une légende

Archipel

Offres

  • Vendu par Librairie Athenaeum
    AideEAN13 : 9782809826753
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

    13.99

Autre version disponible

Une star déchueElle avait tous les talents : comédienne, danseuse, chanteuse. Elle a été la reine de la comédie musicale et sa chanson Over The Rainbow (du film le magicien d'Oz) est devenue mythique. Cinquante ans après sa mort, elle garde l'image d'une icône broyée par le système hollywoodien.Née en 1922, cette fille d'acteurs de vaudeville débute sur scène à trois ans dans le Minnesota. Mais c'est à treize ans que, repérée par Louis B. Mayer, elle rejoint Hollywood et les studios de la MGM, d'abord à la Little Red School aux côtés d'Elizabeth Taylor et Mickey Rooney.C'est en 1939 qu'elle connaît la consécration avec son rôle de Dorothy dans Le Magicien d'Oz. Dès lors, elle enchaîne les succès qui font d'elle la cash machine de la MGM - laquelle n'hésite pas à la presser comme un citron... tant et si bien qu'on lui prescrit des amphétamines pour maintenir sa ligne et lui donner l'énergie d'enchaîner les tournages. Elle devient insomniaque, les médecins la bourrent de psychotropes. Début d'une longue série de cocktails détonants...Le tournage du Chant du Missouri va marquer un tournant dans sa vie, puisqu'elle rencontre Vincente Minnelli, réalisateur du film et père de sa fille Liza Minnelli, née en 1946.Malgré quelques périodes heureuses, Judy reste hantée par ses démons, qu'elle s'efforce de combattre par les médicaments et l'alcool. Son état se détériore à tel point qu'en 1950 la MGM ne renouvelle pas son contrat. La même année, elle divorce de Minnelli qu'elle a surpris au lit avec... leur chauffeur ! Suivront trois mariages, deux naissances, des apparitions sporadiques au cinéma et à la télévision, mais surtout une dépression nerveuse grandissante. Jusqu'à sa disparition, le 22 juin 1969, à 47 ans, d'une overdose de barbituriques.
S'identifier pour envoyer des commentaires.