Léautaud-Mallet. Intégrale des entretiens radiophoniques (Volume 1), Première partie
Éditeur
Frémeaux & Associés
Date de publication
Collection
Léautaud-Mallet. Intégrale des entretiens radiophoniques
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Léautaud-Mallet. Intégrale des entretiens radiophoniques (Volume 1)

Première partie

Frémeaux & Associés

Léautaud-Mallet. Intégrale des entretiens radiophoniques

Offres

  • AideEAN13 : 3561302850160
    • Lecture audio en ligne, libre d'utilisation
    23.99

Autre version disponible

SUIVI DES ENTRETIENS INEDITS DE BENDA-LEAUTAUD DIRECTION EDITH SILVE (CHARGEE
DE LA PUBLICATION DES OEUVRES INEDITES DE PAUL LEAUTAUD) Les entretiens
Léautaud-Mallet sont considérés comme une oeuvre radiophonique qui fait
référence dans le monde des Lettres et des Arts. Pour la première fois, l'INA
et Frémeaux & Associés éditent, avec le concours de la Scam, l'intégrale des
célèbres entretiens de Paul Léautaud avec Robert Mallet. Le coffret de 10
compact-disques est accompagné d'un Livret de 40 pages rédigé par Edith Silve.
Il est là dans les studios, le petit bonhomme qui avait pourtant bien dit à
Robert Mallet qu'il ne viendrait pas à la radio : "je ne suis pas un cabotin
!" Il vient pour médire de tous et de tout. On dit que les rues se vident à
l'heure des entretiens et que charles de Gaulle aux étudiants qui s'entassent
dans les bars du quartiers latin, tous écoutent avec ravissement ce redoutable
petit vieillard attaquer les plus illustres gloires de la littérature
française. Lequel va être la marionnette à abattre aujourd'hui ? L'émission
est explosive et on surnomme Léautaud la dynamite des ondes. La dynamite à
quatre-vingts ans et elle est plus active que jamais. La poésie de Valéry ? -
ça ne m'intéresse pas du tout, répond Léautaud, c'est de la fabrication. Je le
dis toujours, il n'y a pas, pour moi, dans toute l'oeuvre de Valéry un seul
vers qui vaille celui de Verlaine : l'espoir luit comme un brin de paille dans
l'étable. Et pan ! Un coup de canne sur le plancher en guise de ponctuation.
Sa famille et ses maîtresses ont droit au même traitement que les gens de
lettres. Sa mère ? une petite catin. Son père ? Un coureur de jupons. Ses
maîtresses ? Seul le sexe compte, surtout pas de coeur dans l'affaire. Il
s'affiche comme un sans foi ni loi et ses propos sont si provocateurs qu'il
faut bien, parfois, censurer ses débordements. Et pourtant, la douceur,
l'amour, la tendresse sont là lorsqu'il évoque son enfance, les animaux
abandonnés qu'il recueille, ou les poètes qu'il aime, comme Verlaine, Charles
Guérin. Tenir son journal entouré de ses chats représente la seule forme de
bonheur qu'il connaisse. Cet écrivain qui parle à travers un masque sous
lequel il dissimule sa fragilité, sa pudeur, sa peur de la mort et de l'amour,
est bien un grand acteur dont les entretiens avec Robert Mallet en sont le
témoignage. Les centaines de lettres qu'il reçut des auditeurs prouvent
l'immense intérêt qu'il suscita en 1951. Aujourd'hui, ces entretiens font
partie de notre patrimoine national.
S'identifier pour envoyer des commentaires.