La pratique du travail social en santé mentale, Apprendre, comprendre, s'engager
Éditeur
Presses de l'Université du Québec
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La pratique du travail social en santé mentale

Apprendre, comprendre, s'engager

Presses de l'Université du Québec

Offres

  • Aide EAN13 : 9782760551541
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    41.00
La pratique du travail social en santé mentale s’est transformée et dépasse
maintenant les frontières des organisations rattachées exclusivement à ce
domaine. Les travailleurs sociaux sont quotidiennement en situation
d’intervention auprès de personnes ayant des troubles mentaux, diagnostiqués
ou non, et dont la gravité varie.
Aujourd’hui, cette pratique se déploie principalement dans la communauté, à
proximité des personnes atteintes et des familles qui les soutiennent. Elle
allie différentes méthodes d’intervention et s’appuie sur des approches
variées, avec comme ancrage transversal la perspective du rétablissement. La
complexité et la richesse de cette discipline proviennent des multiples
aspects devant être considérés dans un contexte d’intervention, soit la
personne et ses vulnérabilités, de même que les environnements familiaux,
groupaux, communautaires et collectifs, et leurs interactions.
Cet ouvrage, qui s’adresse tant aux étudiants qu’aux intervenants des milieux
institutionnels et communautaires, vise à fournir des repères pour bien
apprendre, comprendre et s’engager dans ce champ d’action du travail social
désormais multiforme.
Christiane Bergeron-Leclerc est travailleuse sociale et professeure au
Département des sciences humaines et sociales de l’Université du Québec à
Chicoutimi. Ses recherches portent sur les processus et les pratiques
d’inclusion sociale et de rétablissement des personnes ayant des troubles
mentaux.
Marie-Hélène Morin est travailleuse sociale et professeure au Département de
psychosociologie et travail social de l’Université du Québec à Rimouski
(UQAR). Ses activités de recherche et de formation portent sur l’intervention
familiale et les proches aidants dans le domaine de la santé mentale.
Bernadette Dallaire est professeure titulaire à l’École de travail social et
de criminologie de l’Université Laval. Elle combine des expertises en santé
mentale et en gérontologie, et a étudié l’approche du rétablissement en santé
mentale, de même que les interventions psychosociales et médicales auprès des
jeunes en difficulté.
Cécile Cormier est travailleuse sociale spécialisée en santé mentale et
professeure au Département de psychosociologie et travail social de l’UQAR.
Elle est aussi responsable de la formation pratique du campus de Lévis et
membre du Collectif de recherche participative sur la pauvreté en milieu
rural.
S'identifier pour envoyer des commentaires.