Louise de Vilmorin
Éditeur
Flammarion
Date de publication
Collection
Biographies et mémoires
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Louise de Vilmorin

Flammarion

Biographies et mémoires

Offres

  • AideEAN13 : 9782081444232
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    15.99

  • AideEAN13 : 9782081444225
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    15.99

Autre version disponible

Comment connaître quelqu’un dont les yeux changent de couleur selon les
interlocuteurs ? Ceux de Louise de Vilmorin sont pailletés de vert pour le
peintre Jean Hugo, violets selon Paul Morand, ou encore gris-bleu pour ses
amis. La célèbre romancière s’en est toujours amusée, elle qui aimait
brouiller les pistes, accentuer ses contradictions et construire sa légende. «
Inconstante, je suis fidèle... » répétait-elle à l’envi. Née en 1902 dans une
illustre famille de botanistes, Louise a raconté son enfance mélancolique à
l’ombre d’une mère peu aimante, auprès de quatre frères joueurs et veillant
sur elle. D’une maladie qui lui imposa une longue convalescence, elle
conservera un déhanchement qui accentuera son charme et lui donnera le goût de
rêver. Tour à tour poète, romancière, scénariste pour Max Ophüls ou Louis
Malle, dessinatrice, la femme de lettres réussit tout ce qu’elle entreprend au
tournant des années 50. Elle devient l’égérie bohème des artistes de l’après-
guerre et, avec sa silhouette impeccable et ses longues jambes, l’icône des
couturiers. Dans la maison de ses ancêtres à Verrières, elle tient un salon,
le dernier du genre, où sa conversation enjouée attire le Tout-Paris des
écrivains, des journalistes, des musiciens. Tout brille, tout pique dans le
destin de cette amoureuse de l’amour. Mais, entre Saint-Exupéry et André
Malraux, ses amants aux noms célèbres et ses deux maris, connut-elle vraiment
le bonheur? Rien ne fut jamais simple dans la vie de Louise de Vilmorin. Sans
nul doute, la vérité de sa personne est à rechercher ailleurs, dans ces
révélations cryptées au hasard de lettres redécouvertes, entre les pages de
ses romans, dans les recueils de poèmes qu’elle nous a laissés comme un
testament gracieux à son image, avec élégance.
S'identifier pour envoyer des commentaires.