La vallée des Carnutes, Roman historique
Éditeur
Publishroom
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La vallée des Carnutes

Roman historique

Publishroom

Offres

  • AideEAN13 : 9791023613094
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    3.99
**Une bête sauvage effraie les paysans tandis des armées comme Donotalos n'en
avait jamais vues se rassemblent et marchent sur son pays...**

La vie est douce en pays carnute en cette fin du second siècle avant notre
ère, au centre de ce qui deviendra un jour la Gaule, le commerce des céréales
y enrichit désormais plus que les batailles et les butins. Cette quiétude est
brutalement troublée par une série de morts aux circonstances effrayantes.
Quel animal est sorti des enfers, et pourquoi ? Le druide Andanatos, autorité
judiciaire incontestée, va devoir comprendre et dénouer l’écheveau, tandis que
les menaces s’accumulent de toute part sur la Celtique. À l’est, les hordes
cimbres et teutonnes s’apprêtent à déferler sur les riches campagnes celtes,
tandis qu’au nord, des tribus belges ont retrouvé le chemin des pillages. Le
jeune seigneur Donotalos, missionné par les druides, voit dans tous ces
évènements l’occasion de sortir de cette paix qui l’ennuie et d’être digne de
sa glorieuse lignée. Il y trouvera plus encore.

**Ce roman historique nous plonge dans le tourbillon de l'histoire des
Carnutes. Laissez-vous emporter par les rebondissements des guerres, les
aventures, les mystères et les légendes celtiques !**

EXTRAIT

À leur grande surprise, Rouicus guida les deux hommes à la maison des
tablettes, une petite construction basse à l’arrière du bâtiment principal, où
peu étaient autorisés à pénétrer. Poussant la lourde porte ferrée, il les
introduisit dans un endroit que Donotalos n’avait à ce jour fait qu’entrevoir
même lorsque, enfant, la curiosité l’avait incité à multiplier les tentatives.
Une longue table étroite centrait l’unique pièce, entourée de quelques
tabourets, encombrée d’un fatras de peaux, de grattoirs, de pots de teinture,
de fines plaques de bois et d’écorce. Il y flottait une odeur étrange, mélange
de cire et de tannin. Contre les murs, sur des étagères et au sol, étaient
rangés les coffres fermés qui renfermaient, il le savait, les tablettes et les
rouleaux que seuls les druides pouvaient toucher. Dans l’âtre à l’extrémité
opposée à l’entrée brûlait en permanence un feu destiné à maintenir l’air bien
sec. Donotalos, lui-même initié tout enfant en compagnie d’Aramos à l’usage
des signes qui reproduisent les sons, comprenait bien toute l’importance et le
pouvoir de ce qui était caché là, dans ces coffres, et se demanda quelle
circonstance pouvait amener le druide à le convier en un lieu strictement
réservé aux maîtres et aux disciples confirmés.
La pièce était sombre, malgré la flamme de la haute lampe à huile posée sur la
table. Andanatos, debout devant le feu, leur tournait le dos, conversant avec
un interlocuteur dont on ne distinguait que la forme brune assise dans l’ombre
sur l’un des côtés.

A PROPOS DE L'AUTEUR

**Jean-Pierre Deséchalliers** est médecin et passionné d'archéologie celte.
Ses romans font revivre, à la lumière de ce que l'on en sait aujourd'hui, le
dernier siècle de l'indépendance gauloise, époque mal connue et pourtant riche
et foisonnante de notre histoire.
S'identifier pour envoyer des commentaires.