Le secret de l'alchimiste, Roman historico-policier
Éditeur
Éditions Encre Rouge
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le secret de l'alchimiste

Roman historico-policier

Éditions Encre Rouge

Offres

  • Vendu par Librairie Athenaeum
    AideEAN13 : 9782377892310
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    6.99

  • Vendu par Librairie Athenaeum
    AideEAN13 : 9782377892310
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    6.99

Autre version disponible

Le secret mythique de Nicolas Flamel traverse les siècles et continue aujourd'hui encore à bousculer la vie de multiples hommes et femmes...
1382 : Après mille péripéties, Nicolas Flamel, libraire-copiste, découvre le secret des transmutations des métaux vils en or. À la mort de l'alchimiste, en 1418, Roland, son fils spirituel, se fait assassiner par des malandrins qui le dépouillent de la formule magique. Le manuscrit se retrouve dans les caves du Vatican.
Les siècles passent ...
De nos jours : Un hacker, commandité par une secte, parvient à percer les archives du Vatican pour dérober le manuscrit.
L'archiviste du Vatican mandate un mercenaire pour retrouver le voleur.
Parallèlement, un couple part en weekend d'amoureux, pour Malte. Ils vont être mêlés à cette sombre histoire de manuscrit, sans vraiment imaginer l'issue tragique de leur périple.
Les deux histoires, qui, à priori, n'ont rien à voir entre elles, s'entremêlent et donnent lieu à de multiples rebondissements.
Ce roman historique, ésotérique et policier tient en haleine jusqu'au final des aventures des personnages. Suspense, surprises, courses effrenées et mytères sont au rendez-vous dans ce nouveau roman de Daniel Hourès.
EXTRAIT
Le couple après quelques minutes d'attente autour du buffet revient s'attabler, sans se soucier de quoique se soit. Ils profitent de la douceur du soleil, ils traînassent devant leur petit-déjeuner. Ils se sentent bien.
Le voleur armé d'une désinvolture hors du commun, sourit, salue les clients de l'hôtel qu'il croise tout en se dirigeant vers l'ascenseur. Direction deuxième étage. Au fond du couloir une femme de chambre commence à faire le ménage, il pousse l'arrogance de saluer d'un geste de la main. Un regard à droite puis à gauche, personne à l'horizon et introduit la clef dans la serrure. Délicatement, il ouvre la porte sans la fermer complètement pour mieux entendre si, par hasard, les occupants des lieux arriveraient inopinément. Le voleur commence à fouiller la valise à la recherche de bijoux, d'argent ou d'un quelconque précieux butin facilement transportable. Il ne trouve rien d'intéressant.
Au même moment, Paul Legendre pénètre dans le hall de l'hôtel avec la valise de Jean-Luc. Très vite, il se dirige, le plus discrètement possible, vers l'ascenseur. Son look négligé pourrait attirer l'attention du personnel. Personne ne l'a vu. Il lui faut à peine deux minutes pour se retrouver devant la chambre 267. La porte restée entrebâillée, Paul la pousse doucement et surprend le voleur en train de balancer les vêtements au sol, à la recherche d'objets couteux pour les monnayer plus tard. Il comprend très vite la situation, assurément ce n'est pas l'occupant de la chambre. Silencieusement, il l'observe.
CE QU'EN DIT LA CRITIQUE
"Daniel Hourès a bien réussi ces deux histoires qui s'entremêlent même si au début de la lecture, rien ne semble être relié. La plume de Daniel est captivante, et l'histoire est entraînante, on peut découvrir de pages en pages, le grand intérêt de l'auteur pour des faits historiques, il dégage une belle atmosphère. J'ai adoré ma lecture, un nouvel auteur que je viens de découvrir, merci !" - Martine sur Babelio
"Un super roman. Ce roman historico-policier lie l'histoire (de Nicolas Flamel -l'alchimiste) avec une histoire qui se passe de nos jours. Je le recommande. Je l'ai lu d'une traite !" - Marmin sur Babelio
A PROPOS DE L'AUTEUR
Daniel Hourès ex-journaliste a déjà écrit 49 livres, pour la plupart dans le domaine de l'ésotérisme et des religions.
Pour son cinquantième ouvrage, il a voulu se confronter à une autre écriture celle du roman (Les clefs de l'innocence).
S'identifier pour envoyer des commentaires.