Les paradoxes de l'enfermement dans l'Europe moderne (XVIe-XVIIIe siècles), Espagne — France — Portugal
Éditeur
Presses universitaires de la Méditerranée
Date de publication
Collection
Voix des Suds
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les paradoxes de l'enfermement dans l'Europe moderne (XVIe-XVIIIe siècles)

Espagne — France — Portugal

Presses universitaires de la Méditerranée

Voix des Suds

Offres

  • Vendu par Librairie Athenaeum
    AideEAN13 : 9782367813189
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    9.99

Autre version disponible

Dans l'Europe moderne, les relations d'enfermement dans le commerce entre les sexes et le thème des rapports hommes/femmes dans les espaces publics et privés ont déjà suscité de nombreuses études. C'est pourquoi le présent ouvrage se propose de renouveler les perspectives en interrogeant à nouveau la notion d'enfermement mais en reliant ce phénomène tout particulièrement aux paradoxes qu'il induit. La femme occupe une place sociale fortement déterminée entre autres par la morale chrétienne, mais également par une société marquée par la prédominance masculine dans son fonctionnement. Elle se trouve alors le plus souvent confinée aux espaces clos (la demeure familiale, le couvent...), cette clôture pouvant être marquée par de grandes différences selon les aires géographiques et les périodes étudiées (XVIe-XVIIIe siècles). La recluse puise dans son esprit des formes d'échappatoires allant de la simple ruse à la plus grande folie. Les études contenues dans ce volume portent une attention particulière aux modalités métaphoriques ou symboliques de l'enfermement, ainsi que sur les moyens employés par les femmes pour s'y soustraire.
S'identifier pour envoyer des commentaires.