La fille du cabinotier, Romance
Éditeur
Editions Plaisir de Lire
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La fille du cabinotier

Romance

Editions Plaisir de Lire

Offres

  • Vendu par Librairie Athenaeum
    AideEAN13 : 9782883871212
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    9.99

Autre version disponible

Jeanne est, dès son enfance, confrontée à un monde de misère et de détresse sociale. Née d'une mère sans ressources et d'un père horloger privé de travail car sa vue baisse, elle est ballottée dans une société qui ne se préoccupe guère de ses pauvres.
Jeanne aura trois enfants, mais ses conditions de vie sont si désastreuses qu'elle devra se résoudre à les abandonner tour à tour. Malgré de courtes éclaircies de bonheur, en dépit de quelques amitiés sincères et d'un peu de bienveillance, la misère, la maladie, l'impossibilité de sortir de sa condition la condamnent à une lutte sans fin pour une vie plus digne.
Telle une page d'histoire, ce récit nous emmène dans la Genève de la fin du XIXe siècle jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Nous pouvons y suivre les pas des personnages dans la cartographie minutieuse de la ville d'alors, ainsi qu'au long des événements historiques.
La vie de Jeanne nous permet de découvrir quelle était la destinée réservée aux femmes et à la classe ouvrière au siècle dernier. Malgré une existence douloureuse, une intense volonté de vivre se déploie au fil de ces pages.
À PROPOS DE L'AUTEUR
Pierrette Frochaux est née à la Fusterie, à Genève, en 1949. Elle a débuté un apprentissage de libraire chez Naville-Lévrier en 1966, puis devient gérante de la librairie Naville-Prince en 1971.
En 1974, elle quitte sa ville natale pour se marier et s'installer à Lausanne. Elle renonce définitivement à la librairie en 1999. Après validation de son expérience professionnelle, elle est engagée comme documentaliste. À 56 ans, elle obtient un second CFC d'assistante en information documentaire et devient archiviste. Elle est aujourd'hui retraitée.
S'identifier pour envoyer des commentaires.