Les régions géographiques au Mexique
Éditeur
Éditions de l’IHEAL
Date de publication
Collection
Travaux et mémoires
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les régions géographiques au Mexique

Éditions de l’IHEAL

Travaux et mémoires

Offres

  • AideEAN13 : 9782371540903
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    5.99
Dans l'étude qui suit on a voulu présenter un bilan des problèmes humains mexicains qui méritent d'être traités dans un cadre régional. Un tel travail pourra sembler prématuré, puisque la connaissance des éléments régionaux de ce pays débute à peine. Deux raisons font cependant que ce travail peut être d'une utilité réelle. Tout d'abord on a ressenti le besoin de faire le point des connaissances déjà acquises, afin que les études qui se poursuivent à l'échelle monographique puissent être rapportées à un cadre d'ensemble, qu'on sache là où la comparaison est souhaitable et possible, ou au contraire prématurée. En somme aider à savoir à quelle échelle se place un phénomène qu'on étudie localement. Etudiant nous-même une portion de la région centrale mexicaine, nous avions besoin de savoir grossièrement ce que cette portion représentait par rapport au pays tout entier, ou par rapport à la région centrale. Plusieurs monographies de régions ou de villes sont actuellement disponibles ou en chantier. Pour ceux qui les liront on souhaite montrer comment elles s'inscrivent dans les ensembles du pays. Pour ceux qui y travaillent on espère apporter en particulier l'aide des inventaires bibliographiques qui suivent nos chapitres, même s'ils sont approximatifs et provisoires. C'est sur ces bibliographies que reposent les chapitres de ce travail, même si dans la plupart des cas une vue directe des régions aidait à poser certains problèmes ; beaucoup de nos descriptions sont étayées sur ces lectures de travaux surtout mexicains. On espère d'autre part avoir contribué à éclaircir la conception même des études régionales au Mexique. En effet le chercheur se trouve confronté avec deux sortes d'études surtout. Les études économiques d'un côté, fondées sur des chiffres précis mais difficiles à faire entrer dans les cadres des paysages naturels tels qu'on les voit. Les études des milieux naturels de l'autre, où l'on étudie le parti que l'homme tire directement du sol et du sous-sol, mais qui laissent échapper une part importante des activités humaines qui cependant méritent d'être étudiées dans un cadre régional. En effet l'exploitation des milieux naturels implique l'existence d'une population qui est consommatrice : production et consommation nécessitent que se nouent des relations de commerce, d'information, d'investissement qui se localisent en des endroits précis ; la ville est en général le lieu où se noue l'ensemble des forces proches ou lointaines qui composent cette vie de relation ; celle-ci cependant a aussi partie liée avec la campagne qui dépend certes étroitement du milieu naturel, mais moins directement qu'on ne le croit souvent quand on en contemple le paysage. Ainsi à côté du paysage visible, dont l'étude est essentielle à la compréhension de la vie régionale, d'autres aspects de l'activité des hommes doivent être envisagés par l'étude régionale.
S'identifier pour envoyer des commentaires.