Le chien. Histoire d'un objet de compagnie
Éditeur
Autrement
Date de publication
Collection
Leçons de choses
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le chien. Histoire d'un objet de compagnie

Autrement

Leçons de choses

Offres

  • AideEAN13 : 9782746756205
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    5.49

  • AideEAN13 : 9782746756229
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    5.49

Autre version disponible

Lucrèce le considérait comme un ami « au cœur fidèle ». Descartes en a fait
une machine. Dans les mythes, il est tantôt serviteur du Mal, tantôt serviteur
de Dieu. Mais de qui parle-t-on, au juste ? Du chien, bien sûr ! Depuis que
les philosophes de l’Antiquité ont évoqué la question de l’âme des animaux,
une vaste querelle est ouverte : faut-il ranger les chiens dans la catégorie
des choses, ou dans celle des personnes ? Si le code napoléonien de 1804
indiquait que le canis familiaris n’était ni plus ni moins qu’une table, une
loi a permis, en 2015, de faire reconnaître sa dimension affective. Alors, le
chien est-il enfin devenu quelqu’un ? De la pratique de la vivisection au
voyage de Laïka dans l’espace en passant par l’anthropocentrisme religieux,
cette longue bataille pour la reconnaissance d’une « personne animale » mérite
bien une histoire.
S'identifier pour envoyer des commentaires.