Tours de cou et belles barrettes, Polar
Éditeur
Geste Éditions
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Tours de cou et belles barrettes

Polar

Geste Éditions

Offres

  • AideEAN13 : 9791053508391
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    8.99

  • AideEAN13 : 9791053508391
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    8.99

Autre version disponible

**Germaine n'en pouvait plus de souffrir de vieillesse. Pourtant elle ne s'est
pas suicidée ; elle a été étranglée. Bientôt, d'autres la suivent dans la
mort...**

L’équipe de l’inspecteur Abert du commissariat de Tours, se trouve confrontée
à une série inquiétante de meurtres commis sur des personnes âgées dans des
quartiers habituellement calmes de la ville. Les enquêteurs se rendent vite
compte qu’il existe un point commun entre les victimes. Elles sont soignées
par le même cabinet d’infirmières. Le témoignage d’un voisin de l’une des
personnes assassinées oriente les enquêteurs sur la piste d’une jeune femme
qu’il a aperçue la nuit de l’un des crimes. Une nouvelle enquête tourangelle
qui, du Beffroi à Velpeau et du Sanitas à Saint-Symphorien, vous entraîne
toujours en chansons sur les traces d’un meurtrier bien singulier.

**L'inspecteur parviendra-t-il à mettre la main sur l'auteur des crimes
perpétrés à l'égard des aînés de Tours ?**

EXTRAIT

Abert interrompt le cours d’histoire de l’art – passionnant mais hors de
propos – pour revenir à des détails plus concrets.
— Avez-vous parlé récemment avec votre amie ? Avait-elle évoqué des craintes ?
— Je lui ai rendu visite, la dernière fois, la semaine passée. J’étais restée
une partie de l’après-midi avec elle. Je l’avais trouvée fatiguée, il
n’empêche que nous avions évoqué les romans de Balzac… Oui, c’était une de nos
passions communes, nous nous rappelions la belle visite que nous avions faite
au château de Saché. Toutes les deux, nous le connaissions déjà, mais il y
avait une exposition sur Balzac et les femmes. Passionnante ! Et la petite
chambre de l’écrivain au deuxième étage garde toujours son charme. On ne peut
s’empêcher d’imaginer, là, l’auteur écrivant Le Lys dans la vallée.
Cette fois, c’est une conférence littéraire qu’Abert doit couper.
— Oui… pardon… je m’égare. Mais pour revenir à votre question, elle ne
redoutait rien, même pas la nouvelle hospitalisation qui s’annonçait. C’était
une forte nature, Germaine, elle avait surmonté bien des obstacles dans sa
vie.
— Par exemple ?
— Oh ! Ne serait-ce que son mariage : il lui en a fait voir son mari… Joueur,
buveur et même, violent. Pourtant c’était un collègue, comme quoi on trouve de
tout dans l’enseignement. Le divorce s’est très mal passé, pour la garde de
l’enfant notamment. Des procédures à n’en plus finir parce qu’elle avait des
biens de famille et qu’il voulait en récupérer. Il a continué de la menacer,
même encore quand elle est venue s’installer ici. Elle aurait dû se méfier,
c’était ce qu’on appelle… un Levantin.
— Il vit encore ?
— Je ne crois pas, en tout cas elle était tranquille de ce côté-là depuis
quelques années.

À PROPOS DE L'AUTEUR

**Jean-Noël Delétang** vit à Tours depuis vingt ans où il a enseigné
l’histoire et l’histoire des arts. Désormais, c’est l’écriture qui occupe son
temps : textes historiques, nouvelles...

Aujourd’hui le polar lui procure un vrai plaisir et ancre dans le paysage de
la Touraine les aventures de son héros, fan comme lui de chanson française et
particulièrement de Brassens.
S'identifier pour envoyer des commentaires.