À propos (N°6) – l’actualité des essais Flammarion
Éditeur
Flammarion
Date de publication
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

À propos (N°6) – l’actualité des essais Flammarion

Flammarion

Offres

  • AideEAN13 : 9782081519770
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    0.00
Ralentissez, vous gagnerez du temps ! C'est à explorer ce paradoxe que nous appellent nos agendas touffus. Il fut une époque, pas si éloignée, où la vitesse n'était pas le principal critère de l'efficacité. Retracant la génese de l'accelération croissante qui constitue la modernité, l'historien Laurent Vidal emboite le pas de ces hommes lents qui, d'hier à aujourd'hui, ont subverti le modèle dominant et invente un autre rythme. Une strategie de résistance qui pourrait bien rejoindre celle que le philosophe Francois-Xavier Bellamy appelle de ses vœux. Dans une société qui n'a de cesse d'exalter la nouveauté et le changement, il est primordial de savoir demeurer d'abord la où nous sommes : ≪ Ce qui est en jeu, rappelle-t-il, c'est d'inviter chacun au discernement des motivations authentiques de son action – faire le bien, trouver le bonheur, être juste. ≫ Être ≪ ajusté ≫, tout au moins... La nuance est de taille pour l'écrivaine Emmanuelle Richard qui a enquêté, dans Les Corps abstinents, auprès de ceux qui vivent – volontairement ou non – sans sexualité partagée. ≪ Dans un monde qui prône la jouissance permanente, ne pas baiser est suspect d'anormalité. ≫ Les temoignages qu'elle a recueillis disent tout autre chose : le besoin de s'ajuster à son histoire, à son vrai desir, au temps qui passe... Mais alors, notre monde serait-il à ce point epuisé, à bout de souffle ? Ce n'est pas du tout ce qu'ils croient ! Eux, ce sont sept jeunes étudiants en philo ; ils n'ont connu que la crise et viennent en percuter les représentations en vogue. Loin de la fin de l'Histoire ou de la collapsologie ambiante, Philosopher à vingt ans nous invite a une tonique lecon d'optimisme. Optimiste, aussi, l'astrophysicien Francis Rocard le prédit : la conquête de Mars, c'est pour demain ! Enfin presque... juste le temps de résoudre un leger problème technique et de trouver comment faire le plein de carburant sur Mars pour le voyage retour. Cette énigme pourrait bien encore nous tenir en haleine quelque trente ans... ≪ Le temps, madame, peu nous importe... ≫ SOPHIE BERLIN, Directrice des sciences humaines
S'identifier pour envoyer des commentaires.