Vieilles histoires du Pays breton, (vieilles histoires bretonnes • Aux veillées de Noël • Récits de passants)
Éditeur
Editions des Régionalismes
Date de publication
Collection
Au Viu Leupard
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Vieilles histoires du Pays breton

(vieilles histoires bretonnes • Aux veillées de Noël • Récits de passants)

Editions des Régionalismes

Au Viu Leupard

Offres

  • AideEAN13 : 9782824054186
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    8.99

Autre version disponible

Des meneurs de charrues et des patrons de barques, voilà les gens que ces récits eurent mission de distraire, voilà pour quel public furent écrits ces contes, destinés à être lus en famille, entre messe et vêpres, le jour du repos dominical. Le peuple breton — et ce n'est pas son moindre charme — est demeuré un peuple enfant. La politique l'intéresse peu : il palabre les belles histoires. C'est un goût qui lui passera sans doute à la longue, mais il l'a encore... Il est, du reste, lui même un obstiné créateur de mythes et de légendes. Sa mémoire est prodigieusement riche en souvenirs que sans cesse son imagination retravaille. Les trois quarts du temps, en rédigeant les épisodes qui constituent ce livre, je n'ai fait que rendre à l'âme populaire ce qu'elle m'avait prêté. Les batteurs de routes, dépositaires des traditions de la race, s'arrêtent volontiers au seuil de la maison que j'habite, à l'entrée de l'une des voies qui conduisent dans l'ancienne capitale de Gralon. Souvent aussi, je suis allé heurté à leurs portes, dans les bourgades des monts et les hameaux de la mer. Ainsi se sont construites la plupart de ces aventures, presque sans y songer... J'ai dit leurs origines peu littéraires. Ce sont des filles des champs et des filles des grèves, faites pour aller pieds nus, jupes troussées, sans aucun atour. Trouveront-elles ailleurs le même accueil qu'auprès des âmes ingénues qui les goûtèrent tout d'abord ? Je le souhaite... » (extrait de la Préface de l'édition de 1903).

Anatole Le Braz, né à Saint-Servais (Côtes d'Armor), en 1859 ; professeur de lettres au lycée de Quimper ; collecteur infatigable de chansons, contes et traditions populaires ; auteur de nombreux ouvrages sur le sujet : La Légende de la Mort, Contes du Vent et de la Nuit, Les Saints bretons d'après la tradition populaire, Au Pays des pardons, etc. Professeur à l'université de Rennes (1901-1924). Il s'éteint à Menton en 1926.

Après les rééditions de : La Légende de la Mort (2 tomes), Îles bretonnes (Belle-Isle, Sein), Contes du Vent et de la Nuit, Les saints bretons d'après la tradition populaire, Le Sang de la sirène, Fille de fraudeurs, voici trois recueils de « nouvelles-contes-légendes » (édition basée sur celle « groupée » de 1903) qui furent ultérieurement publiés séparément.
S'identifier pour envoyer des commentaires.