La chasse au météore
Éditeur
La Gibecière à Mots
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La chasse au météore

La Gibecière à Mots

Offres

  • AideEAN13 : 9782374636702
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    1.99
**Jules Verne** (1828-1905)

"Il n’y a aucun motif pour cacher aux lecteurs que la ville dans laquelle
commence cette histoire singulière est située en Virginie, États-Unis
d’Amérique. S’ils le veulent bien, nous appellerons cette ville Whaston, et
nous la placerons dans le district oriental, sur la rive droite du Potomac ;
mais il nous paraît inutile de préciser davantage les coordonnées de cette
cité, que l’on chercherait inutilement, même sur les meilleures cartes de
l’Union.

Cette année-là, le 12 mars, dans la matinée, ceux des habitants de Whaston qui
traversèrent Exeter street au moment convenable purent apercevoir un élégant
cavalier monter et descendre la rue, qui est en forte pente, au petit pas de
son cheval, puis finalement s’arrêter sur la place de la Constitution, à peu
près au centre de la ville.

Ce cavalier, de pur type yankee, type qui n’est point exempt d’une originale
distinction, ne devait pas avoir plus de trente ans. Il était d’une taille au-
dessus de la moyenne, de belle et robuste complexion, de figure régulière,
brun par les cheveux et châtain par la barbe dont la pointe allongeait son
visage aux lèvres soigneusement rasées. Un ample manteau le recouvrait
jusqu’aux jambes et s’arrondissait sur la croupe du cheval. Il maniait sa
monture assez fringante avec autant d’adresse que de fermeté. Tout, dans son
attitude, indiquait l’homme d’action, l’homme résolu et aussi l’homme de
premier mouvement. Il ne devait jamais osciller entre le désir et la crainte,
ce qui est le fait d’un caractère hésitant. Enfin, un observateur eût constaté
que son impatience naturelle ne se dissimulait qu’imparfaitement sous une
apparence de froideur.

Pourquoi ce cavalier était-il céans dans une ville où nul ne le connaissait,
où nul ne l’avait jamais vu ?... Se bornait-il à la traverser, ou comptait-il
y rester quelque temps ?..."

A Whaston (Virginie), Dean Forsyth et Sidney Hudelson, deux astronomes ex-
amis, se disputent la "paternité" d'une météore apparue dans le ciel. Qu'en
pensent Francis, neveu du premier, et Loo, fille du second : Leur projet de
mariage ne va-t-il pas tomber à l'eau à cause de ce "bolide"?

Roman remanié par Michel Verne, fils de l'auteur.
S'identifier pour envoyer des commentaires.