Le médecin de campagne
Éditeur
La Gibecière à Mots
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le médecin de campagne

La Gibecière à Mots

Offres

  • AideEAN13 : 9782374636726
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    1.99
**Honoré de Balzac** (1799-1850)

"En 1829, par une jolie matinée de printemps, un homme âgé d’environ cinquante
ans suivait à cheval le chemin montagneux qui mène à un gros bourg situé près
de la Grande-Chartreuse. Ce bourg est le chef-lieu d’un canton populeux
circonscrit par une longue vallée. Un torrent à lit pierreux souvent à sec,
alors rempli par la fonte des neiges, arrose cette vallée serrée entre deux
montagnes parallèles, que dominent de toutes parts les pics de la Savoie et
ceux du Dauphiné. Quoique les paysages compris entre la chaîne des deux
Mauriennes aient un air de famille, le canton à travers lequel cheminait
l’étranger présente des mouvements de terrain et des accidents de lumière
qu’on chercherait vainement ailleurs. Tantôt la vallée subitement élargie
offre un irrégulier tapis de cette verdure que les constantes irrigations dues
aux montagnes entretiennent si fraîche et si douce à l’œil pendant toutes les
saisons ; tantôt un moulin à scie montre ses humbles constructions
pittoresquement placées, sa provision de longs sapins sans écorce, et son
cours d’eau pris au torrent et conduit par de grands tuyaux de bois carrément
creusés, d’où s’échappe par les fentes une nappe de filets humides. Çà et là,
des chaumières entourées de jardins pleins d’arbres fruitiers couverts de
fleurs réveillent les idées qu’inspire une misère laborieuse ; plus loin, des
maisons à toitures rouges, composées de tuiles plates et rondes semblables à
des écailles de poisson, annoncent l’aisance due à de longs travaux ; puis au-
dessus de chaque porte se voit le panier suspendu dans lequel sèchent les
fromages. Partout les haies, les enclos sont égayés par des vignes mariées,
comme en Italie, à de petits ormes dont le feuillage se donne aux bestiaux.
Par un caprice de la nature, les collines sont si rapprochées en quelques
endroits qu’il ne se trouve plus ni fabriques, ni champs, ni chaumières.
Séparées seulement par le torrent qui rugit dans ses cascades, les deux hautes
murailles granitiques s’élèvent tapissées de sapins à noir feuillage et de
hêtres hauts de cent pieds."

1829 : Le commandant Genesta, sous un faux nom, part à la rencontre du docteur
Benassis. Celui-ci est le médecin, le maire et le promoteur d'un village du
Dauphiné. Genesta souhaite que le docteur, dont il a entendu beaucoup de bien,
le soigne d'anciennes blessures... Les deux hommes sympathisent. Mais quels
secrets cachent-ils ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.