Shirley, Tome II
Éditeur
La Gibecière à Mots
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Shirley

Tome II

La Gibecière à Mots

Offres

  • AideEAN13 : 9782374637044
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    2.49
**Charlotte Brontë** (1816-1855)

"Les deux jeunes filles ne rencontrèrent âme qui vive dans leur retour à la
rectorerie. Elles rentrèrent sans bruit ; elles se glissèrent à l’étage
supérieur sans être entendues : le jour naissant les éclairait suffisamment de
ses premiers rayons. Shirley se dirigea immédiatement vers sa couche ; et,
quoique le lieu lui parût étrange, car elle n’avait jamais couché à la
rectorerie, malgré la scène de terreur et d’excitation à laquelle elle venait
d’assister, elle eut à peine posé sa tête sur l’oreiller, qu’un rafraîchissant
sommeil vint fermer ses yeux et calmer ses sens.

Une santé parfaite était un des bienfaits dont jouissait Shirley ; elle avait
le cœur chaud et sympathique, mais n’était point nerveuse. De puissantes
émotions pouvaient l’exciter et la dominer sans l’abattre : secouée et agitée
pendant la tempête, elle retrouvait après l’orage toute sa fraîcheur et son
élasticité habituelles. De même que chaque jour lui apportait ses stimulantes
émotions, chaque nuit lui procurait un repos réparateur. Caroline la regardait
en ce moment dormir, et lisait la sérénité de son âme dans la beauté et le
calme heureux de son visage.

Quant à elle, étant d’un tempérament tout opposé, elle ne pouvait dormir. La
vulgaire excitation du thé et de l’assemblée des écoles eût suffi seule pour
la tenir éveillée toute la nuit : le souvenir du drame terrible qui venait de
se jouer sous "ses yeux n’était pas de nature à laisser longtemps son esprit
en repos. Ce fut en vain qu’elle s’efforça de rester couchée : elle se releva
bientôt et demeura assise à côté de Shirley, comptant les minutes et regardant
le soleil de juin montant à l’horizon.

1812, Yorkshire. Victime de l'embargo mené par la France, l'industrie anglaise
subit une grave crise. Robert Moore voit son usine tourner à vide. Il doit
également faire face à la violente colère des ouvriers qui accusent les
machines-outils de voler leur travail. Sa cousine Caroline est amoureuse de
lui sans succès... Arrive une jeune héritière, Shirley...

Tome II
S'identifier pour envoyer des commentaires.