L’urgence écologique vue du Sud
Éditeur
Syllepse
Date de publication
Collection
Alternatives Sud
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L’urgence écologique vue du Sud

Syllepse

Alternatives Sud

Offres

  • AideEAN13 : 9782849508886
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    8.00

  • AideEAN13 : 9782849508855
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    8.00

Autre version disponible

L’ampleur du désastre écologique, chiffrée à l’envi, sidère. Scientifiques et
acteurs de la société civile auront mis cinquante ans à agiter les
consciences, avant que l’évidence s’impose. Ses causes sont connues, enfin
admises. Ou presque. Principaux responsables du gâchis environnemental, le
productivisme et le consumérisme des grands producteurs et des gros
consommateurs. Un mode d’exploitation séculaire de la nature, irresponsable,
sans limites, mû par l’appât du gain et la logique de l’accumulation. Et dont
les effets délétères s’accélèrent et réactualisent la sentence de Victor Hugo
– «c’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches» –, la
vulnérabilité des premiers étant sans commune mesure avec celle des seconds.
Les pollueurs majeurs tardent à passer à la caisse, tandis que les secteurs
populaires et les pays non industrialisés en font les frais. Comment les États
du Sud, «émergents» ou «moins avancés», se positionnent-ils dans les
négociations climatiques internationales? Quelles politiques mener en vertu du
principe des «responsabilités communes mais différenciées»? Green Deal
velléitaire ou System Change assumé? Les concepts d’éco-impérialisme, de
justice verte, d’écologie décoloniale convoqués par les mouvements qui, en
Afrique, en Amérique latine et en Asie, à rebours des opinions publiques, se
mobilisent sur des enjeux environnementaux, apportent des réponses. Au
carrefour des luttes sociales, des combats indigènes, du féminisme et des
luttes multiples des peuples du Sud, la question écologique est devenue un
prisme indispensable pour qui veut comprendre l’avenir et les possibles de
l’humanité.
S'identifier pour envoyer des commentaires.