Deux princes en voyage aux sources du vin, Une histoire des fontaines de vin en Bourgogne et ailleurs
EAN13
9791095116073
ISBN
979-10-95116-07-3
Éditeur
Centre beaunois d'études historiques
Date de publication
Nombre de pages
152
Dimensions
24 x 16 cm
Poids
350 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Deux princes en voyage aux sources du vin

Une histoire des fontaines de vin en Bourgogne et ailleurs

Centre beaunois d'études historiques

Offres

PREFACE

« Je n'aime de l'histoire que les anecdotes. »
Prosper Mérimée

Il y a plusieurs manières de s'intéresser à l'histoire. L'histoire avec un grand H ne suffit pas toujours pour comprendre une période particulière, le passé d'un pays ou les forces vives d'une société. L'histoire des petits évènements, des petites aventures, des péripéties du quotidien, nous révèlent souvent beaucoup de choses sur l'époque dans laquelle ils se sont déroulés.

C'est par le biais du récit de « Deux princes en voyage aux sources du vin » que Karoline Knoth nous propose cette « Une histoire des fontaines de vin en Bourgogne et ailleurs », passionnant ouvrage qu'elle me fait le plaisir de me demander de préfacer.

Sa démarche singulière fait un peu penser au mouvement historiographique d'origine allemande, la « Alltagsgeschichte », c'est-à-dire l'histoire du quotidien, qui par l'étude des expériences vécues par des gens ordinaires, essaie de comprendre les grands changements sociaux et politiques affectant la société. Même si, dans son ouvrage, les personnages principaux, presqu'uniques, du récit, sont royaux, il me semble que c'est, en filigrane, le point de vue des habitants des villes qu'ils visitent, et l'importance que cette visite revêt pour eux et la vie de la cité, qui sont intéressants.

Karoline Knoth, bourguignonne d'adoption depuis de nombreuses années, est originaire d'Allemagne, où elle a vécu toute sa jeunesse, où sa passion pour l'histoire est née, et où elle l'a étudiée, parallèlement à l'ethnologie. Il pourrait paraître étonnant qu'elle soit devenue si érudite sur ce petit morceau d'histoire bien française qu'elle nous raconte si bien. Mais quand on l'interroge à ce sujet, elle nous fait remarquer que l'Allemagne et la France partagent la même culture, et qu'elle vient elle-même d'une région viticole qui doit son développement aux mêmes moines cisterciens à qui la Bourgogne doit tant. L'histoire a ceci [...]

Guillaume d'Angerville
Président de l'Association des Climats du vignoble de Bourgogne Patrimoine mondial
S'identifier pour envoyer des commentaires.