Constance Verrier
Éditeur
La Gibecière à Mots
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Constance Verrier

La Gibecière à Mots

Offres

  • AideEAN13 : 9782374637631
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    1.99
**George Sand** (1804-1876)

"Madame Ortolani était une femme charmante. Fille d’un riche gentilhomme de
province, et mariée en premières noces au vieux marquis de Grions, elle avait
épousé à quarante ans un économiste étranger, chargé autrefois de diverses
missions diplomatiques ; homme d’esprit, de science, d’une très belle figure,
encore jeune, et d’un commerce agréable. Elle n’osa jamais avouer que ce fut
un mariage d’amour, et pourtant ce n’était pas une affaire de convenances, car
Ortolani n’avait ni naissance ni fortune. Ses talents et ses relations lui
procuraient des occupations convenablement rétribuées et de l’aisance. Quant à
son nom, qui était fort honorable, il ne le devait qu’à lui-même.

La noble famille de l’ex-marquise de Grions, celle du marquis défunt, et
toutes les personnes titrées au milieu desquelles madame Ortolani avait passé
sa vie, commencèrent par la blâmer et par s’éloigner d’elle ; mais, grâce à
son caractère aimable et à un mélange de franchise et d’adresse qui avait un
grand charme, elle sut empêcher les ruptures formulées, éviter les
discussions, et, peu à peu, ramener à elle la meilleure partie de ses
anciennes relations, la partie généreuse ou intelligente. Elle gagna donc à
son changement de position de pouvoir faire un choix, une sorte d’épuration.

Elle aimait le monde, non pas précisément le grand monde, mais le monde en
quantité. Les relations de son mari étaient nombreuses et variées. Dans sa
double carrière diplomatique et scientifique, il avait côtoyé les sommités de
l’influence et du talent. En outre, il était frère d’une pianiste célèbre,
femme de beaucoup d’esprit et de savoir."

Trois femmes libres et aisées sont amies : Constance Verrier, bourgeoise
célibataire, la duchesse Sibylle d'Evereux, veuve, et la cantatrice Sofia
Mozelli. Mais leurs visions de l'amour sont différentes, ce qui pourrait bien
les brouiller...
S'identifier pour envoyer des commentaires.