Le Katanga face à la Belgique coloniale, Sans état d’âme, elle a ruiné ce qu’il y avait de plus valable
Éditeur
Editions Edilivre
Date de publication
Collection
Collection Classique / Edilivre
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Katanga face à la Belgique coloniale

Sans état d’âme, elle a ruiné ce qu’il y avait de plus valable

Editions Edilivre

Collection Classique / Edilivre

Offres

  • AideEAN13 : 9782414470884
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    4.99

Autre version disponible

Cet ouvrage décrit les événements qui ont eu lieu au Katanga pendant et après
la colonisation belge. Le Katanga était alors une province du Congo belge.




Après la Deuxième Guerre mondiale, il fallait proposer une nouvelle politique
coloniale afin de marquer une ère innovatrice dans les relations entre le
royaume de Belgique et sa colonie ; pour cela, le ministre des Colonies
élabore, en 1947, un plan quinquennal englobant tous les secteurs de la vie
coloniale. Le financement de tout cela allait venir du Katanga, seul.




Lorsque la colonie belge organise des festivités immenses en 1956 pour
célébrer les cinquantenaires de deux grandes sociétés coloniales, l’Union
Minière du Haut-Katanga et la Société de chemins de fer, la BCK, deux filiales
de la Société Générale, les Katangais s’aperçoivent que leur province a été,
depuis cinquante ans, dupée et est restée uniquement trésorière-payeuse pour
tout le Congo belge.
S'identifier pour envoyer des commentaires.