Nous méritons mieux, Repenser les médias au Québec
Éditeur
Éditions du Boréal
Date de publication
Collection
Essais et Documents
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Nous méritons mieux

Repenser les médias au Québec

Éditions du Boréal

Essais et Documents

Indisponible
C’est l’essai d’une femme qui s’est offert un cadeau : celui de parler vrai,
de parler en toute liberté de son métier d’animatrice et de productrice.
Marie-France Bazzo se donne la permission d’analyser et de critiquer un monde
qu’elle connaît bien, celui des médias. Évoquant son mentor Pierre Bourgault,
elle prend la plume pour que des voix plus libres et plus mordantes trouvent
place dans l’univers médiatique. Elle part du constat largement documenté que
les médias, au Québec comme ailleurs dans le monde, vivent une crise
multiforme. Crise d’identité alors que les médias traditionnels comme les
journaux, la radio et la télévision sont ébranlés par l’émergence et la
consolidation des nouvelles plateformes numériques. Ce qui entraîne une autre
crise, financière celle-là, puisque les revenus publicitaires sont en chute.
Mais plus profondément, pense Marie-France Bazzo, les médias traditionnels
font face à une crise de confiance de la part des citoyens. C’est aussi bien
l’animatrice et la productrice que la citoyenne qui s’inquiète et s’interroge
face à ce phénomène. Comment expliquer la méfiance et le désamour des citoyens
envers les médias? Trop prévisibles et trop consensuels, ils négligent
l’intelligence et la curiosité de leurs auditeurs et abonnés. Il y a bien des
sursauts de lucidité, comme lorsque les journalistes questionnent les
dirigeants politiques sur leur gestion par moments chaotique de la pandémie
qui nous frappe. On trouve aussi en certains lieux des voix originales qui
empruntent des sentiers non balisés. Mais, en règle générale, la discordance
et la créativité sont tenues à distance. Cela vaut également pour les
producteurs et les diffuseurs qui gèrent l’offre médiatique. Entre déception
et impuissance, la productrice Bazzo rêve à une programmation télévisuelle qui
tire les esprits vers le haut. Parler vrai et librement est une chose, encore
faut-il faire preuve d’exigence. Cet essai veut réaffirmer que les médias,
toutes plateformes confondues, pourraient et devraient être meilleurs.
S'identifier pour envoyer des commentaires.