Les territoires de la mobilité, Migration et communautés transnationales entre le Mexique et les États-Unis
Éditeur
CNRS Éditions via OpenEdition
Date de publication
Collection
Espaces et milieux
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les territoires de la mobilité

Migration et communautés transnationales entre le Mexique et les États-Unis

CNRS Éditions via OpenEdition

Espaces et milieux

Offres

  • AideEAN13 : 9782271127976
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    12.99
Certaines logiques de migration internationale de travail s’apparen­tent de
plus en plus à des logiques de circulation – l’émigration ne se déclinant plus
en termes de rupture ou de nouveau départ. Aujourd’hui, les liens maintenus de
part et d’autre de l’espace migratoire, le va-et-vient des personnes,
l’échange de biens et d’idées constituent un système migratoire dynamique dans
lequel le mouvement se perpétue selon des lois qui lui sont propres. La
circulation migratoire entre le Mexique et les Etats-Unis en est sans doute
l’exemple le plus manifeste, et l’incessante activité à la frontière entre les
deux pays en témoigne au quotidien. La traditionnelle image du paysan mexicain
traversant le Rio Grande pour rejoindre une grande ville des Etats-Unis ne
recouvre que très partiellement la réalité ; celle du norteño revenant
régulièrement au pays ou celle des familles acheminant des marchandises pour
des proches à l’étranger peuvent aujourd’hui l’accompagner. Mais comment
s’organisent ces mobilités de personnes et de biens ? Quel est le rôle des
individus et des réseaux sociaux dans la mise en place et le maintien des
logiques du mouvement ? Plus largement, quels peuvent être les impacts de ces
mises en relation multiformes pour les sociétés et les territoires qu’elles
traversent ? C’est à de telles questions que s’attache l’auteur en proposant
ici une lecture socio-spatiale du système migratoire mexicain. Analysant les
stratégies mises en place par les migrants, il révèle les différentes étapes
du processus migratoire et les logiques d’investissement dédoublé des
individus dans les lieux de départ et d’installation. En s’intéressant à des
espaces de vie complexifiés à la fois par le mouvement et par des situations
de multiculturalisme, l’étude offre une réflexion sur la façon dont les
logiques transnationales de mobilité produisent des formes spécifiques de
rapport au territoire.
S'identifier pour envoyer des commentaires.