Histoire et devenir des paysages en Himalaya, Représentations des milieux et gestion des ressources au Népal et au Ladakh
Éditeur
CNRS Éditions via OpenEdition
Date de publication
Collection
Espaces et milieux
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Histoire et devenir des paysages en Himalaya

Représentations des milieux et gestion des ressources au Népal et au Ladakh

CNRS Éditions via OpenEdition

Espaces et milieux

Offres

  • AideEAN13 : 9782271128133
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    12.99
En choisissant d’étudier le rapport de sociétés himalayennes du Népal et du
Ladakh à leur milieu naturel, les auteurs de cet ouvrage proposent une lecture
nouvelle des paysages actuels, de leur diversité comme de leurs
transformations. Données naturelles sur la chaîne himalayenne, démographie,
perceptions et représentations des milieux, histoire de leur mise en valeur,
exemples locaux et actuels de gestion des ressources, notamment arborées, font
l’objet d’investigations souvent inédites... Qu’en est-il, sous cet éclairage,
des idées reçues en matière de crise environnementale concernant l’ensemble
Himalaya-Plaine du Gange, des causes généralement invoquées et des solutions
préconisées ? Que dire des désastres annoncés et des facteurs jusqu’alors
identifiés ? Associant diverses disciplines (géographie, ethnologie, histoire,
agronomie...), les savoirs des populations étudiées, un minutieux travail de
terrain ainsi que des recherches en archives, ce livre invite à réexaminer les
théories catastrophistes sur la dégradation des milieux himalayens en les
plaçant dans un contexte spatial, temporel et culturel. Ce n’est plus alors,
dans ces montagnes, de problèmes d’environnement liés à la déforestation –
laquelle serait récente de surcroît – dont il s’agit, mais de problèmes d’une
société qui, en tentant de protéger son environnement, laisse sur les marges
les populations les plus déshéritées. Il apparaît également que toute
intervention sur les milieux se doit de prendre en compte leur dimension
symbolique et religieuse, ainsi que la connaissance très précise qu’en ont les
populations. Enfin, ces travaux contribuent à alimenter les débats sur les
grands changements environnementaux à l’échelle de la planète et sans doute
aussi à les reformuler.
S'identifier pour envoyer des commentaires.