La rencontre conflictuelle entre islam et Occident : Un pont est-il possible ?, 21 propositions de Libertas
Éditeur
Atramenta
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La rencontre conflictuelle entre islam et Occident : Un pont est-il possible ?

21 propositions de Libertas

Atramenta

Offres

  • Aide EAN13 : 9789523408272
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    4.99

Autre version disponible

Des défis majeurs attendent les futures générations : les inégalités, les
migrations et le terrorisme. Libertas, Organisation non gouvernementale fondée
en 2011, examine l’origine factuelle des rencontres conflictuelles entre
musulmans et non musulmans et propose des solutions pour tenter de les
résoudre.

Notre analyse montre que la conquête de l’Occident par l’Islam n’est pas une
hypothèse sérieuse. Cependant, la baisse des taux de natalité et le
vieillissement des populations européennes nécessitent une immigration
contrôlée mais une intégration culturelle et structurelle efficace ce qui fait
défaut aujourd’hui. La rencontre entre musulmans et non musulmans pose des
problèmes sérieux dus aux différences de valeurs entre l’Occident et l’Islam :
celles-ci entraînent des comportements différents dans l’organisation de nos
démocraties occidentales et donc des conflits.

L’analyse des différences civilisationnelles permettent d’élaborer des
stratégies interculturelles pour construire des ponts entre l’Islam et
l’Occident. La valeur « travail » est un pont possible mais suppose une
intégration approfondie des immigrants très loin d’être satisfaisante tant en
Belgique qu’en Europe. Les 21 Propositions de Libertas devraient permettre une
participation optimale des immigrants à la vie économique afin de maintenir
notre sécurité sociale à l’horizon 2050.

_Michel Annez de Taboada est Docteur en Sciences, diplômé en administration
des Entreprises et diplômé en Sciences religieuses islamiques (Université
Catholique de Louvain). Après une carrière internationale dans
l’environnement, il préside Libertas depuis 2011.
Caroline Bosschaert de Bouwel est spécialiste en communication et écrit pour
différents médias._
S'identifier pour envoyer des commentaires.