Trois présocratiques parmi nous : Simondon, Ortega y Gasset, Bachelard
Éditeur
Éditions Baudelaire
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Trois présocratiques parmi nous : Simondon, Ortega y Gasset, Bachelard

Éditions Baudelaire

Offres

  • AideEAN13 : 9791020336316
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    16.99

Autre version disponible

Il est difficile de définir l’unité des présocratiques dans une opposition
nette à la philosophie socratique. On peut toutefois reconnaître une certaine
valeur au terme « présocratique » car il se réfère plus simplement à tous les
penseurs qui n’ont pas subi l’influence de la pensée de Socrate, sans
nécessairement se prononcer sur ce qui constitue la rupture socratique.
Notre hypothèse est que ce qui unifie les différents aspects de la philosophie
des présocratiques, leur trait commun – outre la recherche d’une sophia – est
celui de la Physis, de sa définition et de sa compréhension. Cela entraîne le
questionnement suivant : qu’est-ce que la Physis ? Pour un Grec, qu’est-ce que
signifie se rapporter à la nature ou à la surnature ?
Le trait commun aux penseurs présocratiques est qu’ils sont physiciens et
moralistes ; en un mot, ils sont des législateurs : les deux aspects
apparaissent dans les fragments comme indissociables. Ontologie, esthétique et
éthique semblent inextricablement mêlés, selon un plan d’immanence.
C’est cette perspective d’analyse encore trop méconnue que nous souhaiterions
aborder dans la présente recherche : que nous disent les Présocratiques de
l’Homme ? Quelles sont les questions relatives au sens de la destinée humaine
? Qu’est-ce qu’il faut faire, ce qu’il ne faut pas faire ? Bref, comment
l’éthique et l’anthropologie sont-elles articulées à la vision de l’essence de
l’Homme, à une ontologie ?


Nicolas Dittmar est philosophe de formation et Docteur en Sciences de
l’éducation. Il est l’auteur de Phénoménologie et individuation : la vie du
corps, paru aux Éditions Dittmar, et de Simondon et le devenir, une éthique du
bonheur transindividuel, publié aux Éditions Ovadia en 2017.
S'identifier pour envoyer des commentaires.