Maison de jour, Maison de nuit
Éditeur
Les Éditions Noir sur Blanc
Date de publication
Collection
Littérature étrangère / Voyage
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Maison de jour, Maison de nuit

Les Éditions Noir sur Blanc

Littérature étrangère / Voyage

Offres

  • Aide EAN13 : 9782882506979
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    14.99

Autre version disponible

Première édition : Robert Laffont, 2001
Nouvelle traduction

Une jeune femme s’installe avec R., son mari, dans un hameau perdu de Basse-
Silésie, à quelques dizaines de mètres de la frontière tchèque. Nous sommes
aussitôt après la chute du régime communiste en Pologne, mais ce n’est pas
l’unique changement perceptible : les maisons, les jardins et les forêts
environnantes regorgent de vestiges et de traces laissées par les Allemands
qui vivaient autrefois, majoritaires, dans cette région. Strates de terre,
strates de temps, le hameau prend rapidement les dimensions de l’univers,
puisque les possibilités de narrations, à partir de lui, sont infinies. D’une
imagination débordante, mêlant légendes, ragots de villageois, explorations
des rêves et de l’Internet naissant, recettes de cuisine et fines observations
de nos contemporains, ce roman d’Olga Tokarczuk est l’épopée d’un tout petit
lieu, avec une ahurissante galerie de personnages, dont Marta, la voisine,
perruquière fantasque, qui amorce et tisse les histoires, Marek Marek qui se
saoule à mort pour ne plus sentir l’énorme oiseau qui est dans sa poitrine, ou
encore Ergo Sum, le professeur de latin qui se changera en loup-garou... et
jusqu’à sainte Kümmernis, ravissante femme à barbe crucifiée par son père.

Prix Nobel de littérature, Olga Tokarczuk a reçu le Man Booker International
Prize 2018 pour Les Pérégrins. Traduit en français en 2010 chez Noir sur
Blanc, ce roman avait été couronné par le prix Niké (équivalent polonais du
Goncourt), un prix que, chose rarissime, l’auteure a une nouvelle fois reçu
pour son monumental roman : Les Livres de Jakób.

Née en Pologne en 1962, Olga Tokarczuk a étudié la psychologie à l’Université
de Varsovie. Romancière polonaise la plus traduite à travers le monde, elle
est reconnue à la fois par la critique et par le public. Neuf de ses livres
ont déjà été publiés en France : Dieu, le temps, les hommes et les anges ;
Maison de jour, maison de nuit (Robert Laffont, 1998 et 2001) ; Récits
ultimes, Les Pérégrins et Sur les ossements des morts (Noir sur Blanc, 2007,
2010, 2012) ; Les Enfants verts (La Contre-allée, 2016) ; Les Livres de Jakób
(Noir sur Blanc, 2018) ; Histoires bizarroïdes (Noir sur Blanc, 2020) ; et
enfin Le tendre narrateur (Noir sur Blanc, 2020).
S'identifier pour envoyer des commentaires.