L’accès à l’eau en Afrique, Vulnérabilités, exclusions, résiliences et nouvelles solidarités
Éditeur
Presses universitaires de Paris Nanterre
Date de publication
Collection
Espace et justice
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L’accès à l’eau en Afrique

Vulnérabilités, exclusions, résiliences et nouvelles solidarités

Presses universitaires de Paris Nanterre

Espace et justice

Offres

  • Aide EAN13 : 9782840163992
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    11.99

Autre version disponible

En 2019, près de 60 % de la population de l’Afrique subsaharienne n’a pas un
accès minimal à l’eau, soit près de 800 millions de personnes. Même dans les
pays les plus riches, comme l’a montré la crise de l’eau dans la ville du Cap
en 2018, la situation est précaire et marquée par de fortes inégalités.
Naturalisation — le manque d’eau serait dû à la sécheresse — et fatalisme — la
pénurie serait structurelle en Afrique — dominent les discours. Il y a plus de
25 ans, la conférence internationale sur l’eau et l’environnement de Dublin de
1992, avait proposé un « modèle » mondial de gestion de l’eau, fondé sur la
gestion intégrée des ressources en eau, les partenariats public-privé et la
marchandisation de la ressource en eau. Mais ces politiques ont prouvé leurs
limites en Afrique lorsqu’elles ont été appliquées dans des territoires où les
configurations hydro-sociales étaient très différentes de celles des pays du
Nord où elles avaient été pensées. Les douze chapitres de ce livre, regroupés
autour de trois thèmes (compétitions, conflits et coopérations autour de
l’accès et des usages de l’eau ; échelles et modalités de la gestion de l’eau
; justices et injustices) montrent, au contraire, l’émergence de nouvelles
conditions diversifiées d’accès à la ressource, qui reposent sur des formes de
solidarités anciennes ou émergentes, et qui intègrent les configurations
hydro-sociales locales. L’objectif de cet ouvrage est d’explorer, à partir de
situations concrètes fondées sur des données empiriques récentes, ces formes
nouvelles d’organisation, et de voir dans quelle mesure elles pourraient
apporter des solutions alternatives aux nombreux problèmes actuels liées à
l’accès inégal à l’eau en Afrique.
S'identifier pour envoyer des commentaires.