L'Eloge du rien, Il faut croire quelque chose dans le monde
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
Champ Freudien
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'Eloge du rien

Il faut croire quelque chose dans le monde

Seuil

Champ Freudien

Offres

  • Aide EAN13 : 9782021028645
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    17.99

  • Aide EAN13 : 9782021028638
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    17.99

Autre version disponible

« Il faut croire quelque chose dans le monde »,
disait Sganarelle a Don Juan : un precepte qui ne releve pas du religieux,
mais designe une necessite vitale, inherente a la nature humaine. En cela
Moliere rejoint Freud qui definit la psyche de l'homme par sa capacite a
croire, l'incroyance signant la catastrophe de la psychose. Au-dela des menus
objets qui lui donnent sa consistance, la croyance s'adresse a l'Autre en tant
que tel, c'est-a-dire a la puissance representative, charge de consoler
l'homme de la perte du Bien.Moliere, mis a
la question par Freud et Lacan, illustre cette fatalite sous les traits de
trois figures. Sganarelle, l'hysterique, pret a faire feu de tout bois pour
nourrir sa croyance - en quoi il incarne le bienheureux qui a toujours un
petit rien sous la main pour nourrir un desir. Face a lui, Alceste campe
l'obsessionnel qui, incapable de preter foi aux semblants qui tissent la
realite quotidienne, est exclu de la communaute des hommes. Quant a Don Juan,
paradigme d'une superbe perversion, sa me-creance exprime, au-dela de
son mepris pour les croyances ordinaires, son refus de faire credit a l'Autre
en tant que tel.La leçon conjointe de
Moliere et de Freud reste plus actuelle que jamais en un temps ou les
croyances « malades » produisent dans le monde un desert melancolique ou, a
l'inverse, une terre brulee par la flambee des integrismes.
Henri Rey-Flaud, psychanalyste, est l'auteur d'une
quinzaine d'ouvrages dont « Et Moise crea les Juifs… ». Le Testament de
Freud
(Aubier, 2006), L'Enfant qui s'est arrete au seuil du langage.
Comprendre l'autisme
(Aubier, 2008).
S'identifier pour envoyer des commentaires.