Ce que nous cache la lumière
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
Cadre vert
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ce que nous cache la lumière

Seuil

Cadre vert

Offres

  • Aide EAN13 : 9782021395754
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    16.99

  • Aide EAN13 : 9782021395730
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    16.99

Autre version disponible

Tout absorbés qu’ils sont par leurs affaires de cœur, de foi, d’argent, par
leurs marottes diverses et variées, occupés à peser les avantages et les
inconvénients de la vie au sein de petites communautés aussi soudées que
scrutatrices, les personnages de ces nouvelles tentent d’affronter les
déceptions du quotidien. Ce sont des voix discrètes, rarement entendues, des
vieilles filles un peu tristes, des ferrailleurs, des artisans, des retraités…
souvent détestables, parfois admirables. Sur les rives du Mississippi, sous la
neige du Minnesota ou dans les montagnes de Caroline du Nord, Tim Gautreaux
cartographie des existences bien loin des mondanités et des grands drames. Il
manie la malchance sans sentimentalité, nous offre dans une prose ciselée des
histoires bouleversantes ou hilarantes et, surtout, nous rappelle avec humour
et empathie qu’il est, en général, inutile de prendre les choses trop au
sérieux. Né en 1947 à Morgan City, Louisiane, fils d’un capitaine de
remorqueur, Tim Gautreaux est professeur émérite d’anglais à la Southeastern
Louisiana University. Il est l’auteur de trois romans publiés au Seuil : _Le
Dernier Arbre_ , _Nos disparus_ et _Fais-moi danser, beau gosse_. _Ce que nous
cache la lumière_ , recueil rassemblant le meilleur de ses nouvelles depuis le
début de sa carrière, révèle une nouvelle facette de cet écrivain qualifié par
ses pairs de « Conrad des bayous », dans la lignée de John Cheever ou de
Raymond Carver. « Gautreaux sait dénicher l'extraordinaire au sein des vies
les plus ordinaires, dans une prose aussi précise et mémorable que de la
poésie. » Ron Rash Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marc Amfreville
S'identifier pour envoyer des commentaires.