Nicolas Cage, Envers et contre tout
Éditeur
Capricci Editions
Date de publication
Collection
CAPRICCI STORIES
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Nicolas Cage

Envers et contre tout

Capricci Editions

Capricci Stories

Offres

  • Aide EAN13 : 9791023904314
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    6.99

  • Aide EAN13 : 9791023904321
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    6.99

Autre version disponible

Nicolas Cage, jeune acteur prometteur, intrigant, tourmenté, en décalage
perpétuel avec les talents de sa génération. Nicolas Cage, tête d’affiche
incontournable auréolée d’un oscar et de rôles chez les plus grands - Lynch,
Scorsese, Woo, Coppola. Nicolas Cage, devenu - par l’inconstance de ses choix
de carrière, l’improbabilité de ses coupes de cheveux et sa propension à
s'embarquer à contre-sens sur des routes incertaines - une image, un mythe, un
« meme », une entité brute qui avance dans les ténèbres en hurlant, comme un
fou, comme un soldat et de moins en moins, hélas, comme une star de cinéma,
avec un unique objectif : rater et rater encore, avec fracas. Mais si, comme
le dit l’expression consacrée, c’était lui qui avait raison et nous qui avions
tort ? Malgré son apparente chute en disgrâce, Nicolas Cage n’est-il pas
l’essence même de ce que doit être un acteur et, par extension, un artiste ?
Comme le disait le dramaturge Sam Shepard : « Au cœur de la contradiction,
c’est là qu’il faut être, c’est là que se trouve l’énergie, c’est là que se
trouve la chaleur. » Et c’est là que se trouve aujourd’hui Nicolas Cage,
personnage surdoué, nébuleux, tortueux, sombre, grotesque, irraisonné mais
toujours d’une profonde sincérité. Travailleur anxieux et acharné, capable
d’aller chercher l’inspiration dans le théâtre Kabuki, la religion vaudou ou
ses plus inavouables traumatismes d’enfance, personnage double qui a toute sa
vie jonglé entre plusieurs identités pour se protéger d’un monde extérieur qui
le terrorise mais dans lequel il veut se jeter tout entier, Dieu dansant rongé
par un feu bouillonnant, en connexion permanente avec sa nature animale, son
idiot intérieur, Nicolas Cage ne dit au travers de tout son parcours, de toute
sa filmographie, qu’une chose : « Il est important d’y croire, il est
important d'en avoir quelque chose à foutre, de tout donner, sans retenue,
sans ironie, quitte à vous couvrir de ridicule. » Et fait ce que plus personne
n’ose faire : prendre des risques. En treize chapitres, L'homme au masque de
feu revient sur les épisodes de sa vie qui permettent de mieux comprendre ce
personnage unique, tout en poésie lunaire et fureur polychrome, de son enfance
auprès de parents fantasques et schizophrènes à son implication maladive dans
le métier d’acteur, en passant par ses multiples errances, visions, défaites
et triomphes. Treize épisodes authentiques flirtant parfois avec le surnaturel
et le mystique, treize éléments biographiques, écrits à la manière d’un roman
épique, pour montrer derrière les nombreuses images, les multiples identités,
le vrai Nicolas Cage : plus qu’un grand acteur, un véritable monstre de
cinéma. Dans tous les sens du terme. Né en 1976, Lelo Jimmy Batista s'installe
à Paris en 2003 où il travaille comme journaliste, rédacteur et chroniqueur
radio (Tsugi, Vice, New Noise, France Culture, FIP, Le Mouv’). En 2013, Vice
lui propose de développer en France Noisey, le site musique du groupe, dont il
devient rédacteur en chef. Il va gérer le site, qui attirera jusqu’à 1 million
de visiteurs uniques par mois, pendant 5 ans durant lesquels il écrira et
produira une trentaine de vidéos court et long format. En parallèle, il écrit
son premier livre, Hellfest X, qui célèbre les 10 ans d’un des plus gros
festivals français et retrace son histoire hors du commun (Hachette, 2015, 35
000 exemplaires vendus à ce jour), traduit et adapte le Rap Yearbook de Shea
Serrano (best seller du New York Times et du Washington Post, paru en 2015) et
se voit régulièrement sollicité pour la réalisation de documentaires (vidéo et
audio), des articles spécialisés, des conférences, des interventions en milieu
scolaire, des préfaces et même la conception de jeux de société. Au printemps
2018, il quitte Vice pour se consacrer à l’écriture, au cinéma et à la
fiction, après avoir suivi des cours pendant plusieurs mois avec le
réalisateur, scénariste et dramaturge américain David Mamet. Il publie la même
année Tués par la mort, le dictionnaire des morts incongrues au cinéma (chez
Hachette Heroes) et Robert Mitchum, l'homme qui n'était pas là (chez
Capricci). Toujours journaliste (à temps plein pour Libération, plus
épisodiquement pour les magazines Sofilm et Vogue Hommes ou la plateforme
Binge Audio), il travaille actuellement sur deux nouveaux livres et le
développement d'un long métrage et d'une série.
S'identifier pour envoyer des commentaires.