icone du menu burger icone de fermeture du menu burger
Modifications à apporter à la Taille de la Vigne dans les Charentes, Taille Guyot-Poussard, suivi de L'Apoplexie, traitement préventif, traitement curatif, Réimpression du Centenaire
EAN13
9782911059346
ISBN
978-2-911059-34-6
Éditeur
William Blake & Co.
Date de publication
Nombre de pages
96
Dimensions
24,6 x 16,4 x 0,8 cm
Poids
198 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Modifications à apporter à la Taille de la Vigne dans les Charentes, Taille Guyot-Poussard, suivi de L'Apoplexie, traitement préventif, traitement curatif

Réimpression du Centenaire

William Blake & Co.

Offres

  • Vendu par Librairie Athenaeum
    En stock

    Quantité disponible: 1

    25.00
Lettre-Préface

Mon Cher Lafon,
Voici un livre signé de vous, et encore un bon livre.
Beaucoup de nos vignobles vieillissent, car le grand effort de reconstitution date de plus de Vingt ans. Ceux qui firent alors des plantations ne se préoccupaient pas de leur durée, heureux seulement de voir des jeunes vignes recouvrir nos coteaux. Mais chaque période pose des problèmes nouveaux, pour les agriculteurs.
Prolonger la longévité de nos vignobles en infusant une vie nouvelle aux ceps qui dépérissent, arrêter les ravages de l'apoplexie, étudier dans le détail les effets des systèmes de taille en vigueur, afin de connaitre leurs avantages ou leurs défauts et d'apprécier leur répercussion sur le rendement et la vitalité des vignes, telles sont quelques-unes des questions les plus importantes, sur lesquelles vous nous donnez une étude opportune et remarquable. Sans vous attarder à la recherche des raisons scientifiques qui auraient pu vous tenter, vous avez, en bon praticiens constaté, critiqué et proposé des solutions. D'autres reprendront votre étude et pourront l’améliorer : l'essentiel, c'est qu'elle ait été faite maintenant.
Voire modestie et votre droiture vous ont ordonné de rendre mérite à ceux qui vous ont éclairé. Ainsi vous ne cessez de citer M. Dezeimeris, qui semble bien avoir été un précurseur, et vous rendez hommage aux expériences faites depuis longtemps par un vigneron de notre pays, M. Poussard.
Celui qui a vu M. Poussard dans une vigne, taillant ses bois, rajeunissant ses ceps, expliquant les raisons de leur vigueur ou de leur dépérissement, ne peux qu’admirer la passion avec laquelle il soigne l’arbuste qui produit nos Cognacs réputés. La persévérance dont il fit preuve, sans guide, sans instructions préalable, presque isolé, pour comprendre les effets de la taille et tenter de l’améliorer, mérite la reconnaissance générale.
Peut-être M. Guyot apportait-il tant de soin à tailler lui-même ses vignes qu’il n’avait pas à déplorer les mauvais effets que nous constatons aujourd’hui, lorsque nous confions à des mains nombreuses et parfois inexpérimentées, le soin d’appliquer sa méthode sur des milliers de pieds de vigne. Il protégeait, d’ailleurs, les siennes, par le paillassonnage contre les gelées et toutes les rigueurs de la température.
Mais, nous devons, nous, constater que la taille Guyot, telle qu’elle est pratiquée par nous, fait rapidement dépérir nos vignes. En l’améliorant, nous accroîtrons leur longévité. Point n’est besoin d’insister sur l’énorme répercussion économique qui en résulterait : l’établissement d’un vignoble dont l’amortissement pourrait durer quarante ans au lieu de vingt-cinq, la conservation ou le rajeunissement de vignobles existants signifient pour les vignerons de notre pays un abaissement considérable du prix de revient.
Tous auront donc profit à lire votre livre et à le méditer.
Croyez, mon cher Lafon, à nos meilleurs et très reconnaissants sentiments.
James Hennessy, Sénateur de la Charente, Président du Comité Viticulture de l’arrondissement de Cognac
Jean Hennessy, Député de la Charente, Président du Comice Agricole et viticole de l’arrondissement de Cognac
S'identifier pour envoyer des commentaires.