Les Hauts de Hurle-Vent
Éditeur
République des Lettres
Date de publication
Collection
Classiques
Nombre de pages
416
Langue
français
Code dewey
850
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

  • Vendu par Librairie Athenaeum
    AideEAN13 : 9782253174561
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

    5.49

  • Vendu par Librairie Athenaeum
    AideEAN13 : 9782824905013
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    6.99

Autre version disponible

Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Emily Brontë. Heathcliff, enfant de bohémiens abandonné par ses parents, a été recueilli par M. Earnshaw qui l'élève chez lui à la campagne comme l'un de ses propres enfants. Après la mort du vieux Earnshaw, son fils Hindley, caractère mesquin et fantasque, fait souffrir le jeune homme qu'il a toujours détesté. Heathcliff trouve au contraire de la compréhension chez la fille de Earnshaw, Catherine, dont il s'éprend avec toute la fougue de son caractère passionné et violent. Mais, un jour, il entend Catherine affirmer qu'elle ne s'abaissera jamais à épouser le jeune bohémien. Profondément blessé dans son orgueil, il abandonne alors la maison et ne revient que trois ans plus tard, après avoir fait fortune. Il ne vit plus désormais que pour se venger... Véritable poème inspiré, "Les Hauts de Hurle-Vent" est l'une des œuvres les plus étranges et les plus passionnantes de la littérature anglaise. L'adjectif "wuthering" que renferme le titre original est une variante du mot dialectal d'origine écossaise "whither", substantif et verbe évoquant la tempête qui tourne autour de la maison du personnage principal et symbolise pour ainsi dire le décor sonore du roman. Emily Brontë a vécu avec ses deux sœurs, écrivaines elles aussi, dans le Yorkshire, une région désolée et sauvage de bruyères, battue par le vent, où les fonctions ecclésiastiques de leur père l'obligeaient à résider. Son unique frère a quitté la maison pour vivre au loin une existence de déclassé. Un sentiment de profonde communion avec la nature, représentée pour elle par la lande déserte, lui enseigna une morale héroïque qui lui permit d'accepter et d'aimer sa vie sans être encouragée par d'autres joies que celles tirées de son inspiration littéraire. De ce mélange d'ingénuité et d'intuition pénétrante dérive le double aspect du récit: à la fois pure création d'une imagination ensorcelante et image d'une surprenante vérité. Sa puissance et sa nouveauté serviront de modèle à de nombreux romans anglais post-victoriens.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Emily Brontë