La Cave Impériale
EAN13
9782351561737
ISBN
978-2-35156-173-7
Éditeur
Féret
Date de publication
Collection
Témoignage, roman du monde du vin
Nombre de pages
160
Dimensions
22 x 14 x 1 cm
Poids
296 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Cave Impériale

Féret

Témoignage, roman du monde du vin

Offres

Mon Dieu, qu’il y avait eu des orages. Des vendanges puis des orages et de nouvelles vendanges. Des orages dans les cieux médocains. Des orages de cœur aussi. Bérénice Gramond, née à Soulac le 5 mai 1821, ayant montré un tempérament de feu dès le plus jeune âge, fut marié prestement, car même les religieuses n’avaient pas été suffisamment adroites pour dompter la force de vie qu’elle portait en elle.
Jadis, à la suite d’une fin de semaine terriblement palpitante, elle avait débuté sa mue de femme, notant deux ou trois préceptes auxquels elle s’astreindrait désormais à ne jamais déroger…
Plutôt écouter que parler d’abondance. Cela donne de la distance vis-à-vis des femmes et interpelle les hommes, ternes burgraves plus habitués aux perruches sonores. Elle avait également assimilé l’idée selon laquelle il n’est pas aisé de se dédier aux autres tant que l’on n’est pas parfaitement au fait de sa propre personnalité. Et puis il y avait cette ultime certitude : le charme est à l’esprit ce qu’un silence est à la musique. Le silence précède et prolonge les mélodies comme le charme fournit de l’éclat à l’esprit. Avant. Après.
Pour Bérénice, l’équation fonctionnait à merveille car elle ne démentait pas, en elle, cette propension à la paresse intellectuelle, et lorsque son argumentaire s’essoufflait, il lui suffisait d’esquisser un sourire ou de se pencher de tout son buste pour que l’auditeur parachève son propos inabouti.
S'identifier pour envoyer des commentaires.