Librairie Athenaeum -.

http://www.athenaeum.com/

Créé en 1989, face aux Hospices de Beaune, au coeur de la ville, l'Athenaeum de la Vigne et du Vin est un espace pluriculturel de 1 200 m2 dédié au vin et à la gastronomie. Site unique, c'est une des plus grandes librairies de Bourgogne et la référence absolue pour tous les amateurs de vins. Livres, cartes des vignobles, objets au service du vin, grands vins de Bourgogne: c'est le carrefour des passions entre caves et arts de la table, entre humour et humeurs...

Le contenu du silence / roman

Etxebarria, Lucía

Héloïse d'Ormesson

23,00
14 juin 2012

Quête et enquête !

L’écrivain “Sex, drugs & Rock’n’Roll” espagnole

Petit résumé :
Gabriel est sans nouvelles de sa soeur depuis dix ans, lorsqu'il reçoit un sinistre appel : Cordelia serait l'une des victimes du suicide collectif d'une secte à Tenerife. Il délaisse aussitôt les préparatifs de son mariage et entreprend le voyage dans l'archipel des Canaries pour faire la lumière sur ce drame. Sur les pas de sa cadette, il plonge au coeur d'une étrange constellation familiale et affronte ses peurs et ses névroses, jusqu'à donner voix au silence qui s'est interposé entre sa soeur et lui.

Suspense psychologique sur fond de paradis perdu et de paysages sauvages, Le Contenu du silence est une variation sur le mensonge et la trahison qui dénonce l'embrigadement des sectes et épingle l'aliénation que peut représenter la famille.

Entre mirage et désir, Etxebarria mène une enquête subversive et brise les tabous proche du thriller.
C’est une véritable (en)quête !

Reflets dans un œil d'homme
14 juin 2012

L'image de la femme ...

Clin d'oeil au célèbre roman, "Reflets dans un oeil d'or" de Carson McCullers adapté au cinéma, cet essai questionne les "alternatives" que la société affiche pour les femmes...
Que faire de ce qu'il reste de la féminité lorsqu'on est féministe ?

Ce livre parle de l'image de l'autre et du rapport de la Femme à elle-même.

Regard littéraire, avis de psychologue, photographe, etc. elle multilplie les pistes pour chercher la Femme d'aujourd'hui.
Intéressant...

La mort s'invite à Pemberley
11 juin 2012

Austen or not Austen ?

Ce livre est proche du roman policier mais axé, surtout, autour des rouages de la justice du 19ème siècle en Angleterre.
P.D.James exprime son admiration pour Jane Austen, « Orgueil et préjugés » (1813), et imagine une suite … criminelle !
Elizabeth Bennet et Mr Darcy sont désormais un « couple parfait » mais un crime à Pemberley House, lors d’un bal, permet de faire revenir les protagonistes, centraux ou non, du « fameux » livre de Austen.

Intrigue et obsession de la bienséance, rancœurs et frustrations … pour un roman aux nombreux personnages. P.D. James évite l’écueil du pastiche en respectant le modèle !

La Destruction du Parthénon, roman
5 juin 2012

Et si ...

Le Parthénon est détruit par une charge de plastic !

Voici donc le balayage de ce même évènement par différents points de vue : un des gardiens de l'édifice, les témoignages recueillis le jour-même, l'auteur "présumé" des faits, la découverte d'un lien avec un auteur passé, etc...

Ce récit s'appuie sur un fait réel : en 1944 Yorgos Makris, l'écrivain surréaliste et président de la SSEA : Société des Saboteurs Esthétiques d'Antiquités, a écrit un manifeste prônant la destruction de l'Acropole.

Qu'est-ce que la ville sans "LUI" ?

Autour du court récit de la catastrophe, on apprécie une prise de recul sur l'Art, le rapport à la Beauté, la fierté mais aussi la dépendance des habitants face à ce qui ressemblait à un répère un peu binaire : devant lui, derrière lui, etc ...
Inspiré par le poète des années 40, le jeune homme propose "une issue", "offre un cadeau" : se libérer du poids du chef-d’œuvre, écrasant la ville .
Ch.K. a pulvérisé le monument et "les habitants se résignent à l’anéantissement de l’édifice qui symbolise leur ville" .
L'écrivain Christos Chryssopoulos livre une réflexion sur la destruction d'une "époque" et de sa fragilité.
Intéressant ...

Le secret du maître de thé
15 mai 2012

Histoire bien réelle et énigme : tout le Japon ...

Le 28 février 1591, le shogun Toyotomi Hideyoshi ordonna effectivement à Sen no Rikyû, le plus grand maître de la cérémonie du thé de l'époque, de se suicider - ce qu'il fit. Mais pourquoi ?

Rikyû se voit imposer un suicide rituel (seppuku) mettant un terme à une vie marquée par un amour impossible.

On prétend, au Japon, que l'art très codifié de ce cérémonial autour du thé recèle un sortilège qui peut rendre fou le cœur des hommes.

Aussi, dans ce roman, au fil des heures précédant l'aube fatale, Kenichi Yamamoto va nous faire découvrir comment son héros aura constamment cherché à atteindre l'extrême limite de la beauté, même si ce devait être au péril de sa vie.

Le récit de cette vie légendaire est écrit à rebours du jour de son suicide rituel entre intrigues de palais, poisons, adultères et princesse coréenne.

Bien sûr, on s'imprègne assez facilement des détails des représentations : jusqu'à l'amertume du thé vert et la performance artistique du "chado" (voie du thé).
On perçoit, dans le fil du récit, la pratique spirituelle qui sous-tendait ces chercheurs d'absolu : bruits de froissements de kimonos, odeurs de paille, sensations des bols de terre ou de bois recouverts d'or ... Un voyage !

Romancier très populaire au Japon, l'écrivain Kenichi Yamamoto, ancien journaliste, a reçu pour ce roman le prestigieux prix Naoki.