Millésime
2015
Type
Vin Rouge
Appellation
Marsannay
Producteur
Trapet Jean & Jean-Louis
Catégorie
Appellation Communale
Région viticole
Côte de Nuits
Contenance
75 cl
Cépage
Pinot Noir
EAN13
2000143681225

Marsannay 2015

Vin Rouge Pinot Noir Bourgogne Côte de Nuits

Trapet Jean & Jean-Louis

Indisponible
Le terroir :

Connue et réputée pour la finesse et la délicatesse de ses rosés, elle retrouve aujourd’hui sa tradition de terroirs à grands vins rouges, qui a toujours fait sa notoriété .
Arrêtons-nous tout d’abord sur la longue histoire de ce village aux portes de Dijon, Capitale de la Bourgogne. Un écrit de 630, nous signale que son vignoble fait partie du patrimoine de l’Abbaye de Bèze. Quelques siècles plus tard, en 1158, est créé le Monastère Saint Urbain, aujourd’hui disparu. En Juillet 1443, à Marsannay, près de l’arbre de Charlemagne, en un lieu appelé la Charme, Pierre de Beaufremont, un des grands seigneurs de Bourgogne, donne, le plus célèbre tournoi de la chrétienté. Comme on peut le constater, Marsannay est un village vigneron riche en histoire.
C’est ce passé viticole, quelque peu oublié qui nous incite en 1979, à acquérir notre première parcelle pour élaborer ce vin rouge qui, jusqu’à la fin du 17 éme siècle, rivalisait en grâce et en finesse avec les villages de Gevrey et de Nuits.
Notre choix se porte sur le climat très bien situé des Grasses Têtes, un terroir fleuron de Marsannay. Les raisins qui en proviennent nous étonnent toujours par leur matière et leur richesse. Un peu plus tard, nous prenons une option sur la parcelle du Grand Poirier, dont certains ceps ont plus de cinquante ans. Tout comme nos Gevrey-Chambertin, nos Marsannay sont, le plus souvent le fruit d’assemblage à la cuve de raisins provenant de l’ensemble des parcelles décrites. Nous croyons, en effet, que tous ces raisins réunis au sein d’une même cuve ne peuvent que s’enrichir mutuellement de leurs nuances et de leurs subtilités.


Le domaine :

Domaine Trapet : l’éloge de la douceur
« Le vin est une des matières les plus civilisées qui soit.
Pour le vigneron que je suis, la voie de la douceur et du respect me permet de cheminer vers le plus haut degré d’expression de mes terroirs.
Cette douceur délibérément choisie, emprunte bien souvent les traces de la tradition. Elle sillonne à travers le vignoble. Des premiers bourgeons jusqu’aux vendanges, le raisin sera accompagné mais jamais forcé. Elle passe par la cuverie où les grappes seront minutieusement triées et délicatement foulées. Elle chemine par la cave où le vin s’écoule doucement par gravité. Elle glisse enfin dans son flacon pour délivrer toute entière, quelques années plus tard ses arômes de finesse, d’élégance et d’harmonie.
En somme, les perspectives qu’offre la douceur sont riches pour le vigneron qui sait les parcourir. Riches aussi en perspectives enivrantes pour l’amateur qui sait les déguster. »


S'identifier pour envoyer des commentaires.