Beaune 1er Cru  Les Perrières 2009
Millésime
2009
Type
Vin Rouge
Appellation
Beaune 1er Cru
Producteur
de Montille
Catégorie
Premier Cru
Région viticole
Côte de Beaune
Climat
Les Perrières
Contenance
75 cl
Cépage
Pinot Noir
EAN13
2000040734505

Beaune 1er Cru Les Perrières 2009

Vin Rouge Pinot Noir Bourgogne Côte de Beaune

de Montille

Indisponible
Le terroir :

Si la côte de Beaune se prête remarquablement bien à la culture des deux grands cépages bourguignons (le chardonnay et le pinot noir), Beaune privilégie les vins rouges avec 363 hectares de pinot noir (dont 281 en 1er Cru) sur les 410 hectares que compte l'appellation. Il faut se souvenir que les vins de Beaune étaient au début du XXème siècle aussi cotés que ceux de Volnay, Pommard ou Corton et ce n'est pas un hasard

Le terme de "Perrières" renvoie aux anciennes carrières qui ont longtemps avoisinées le vignoble. À l'inverse du Beaune "les Sizies", "les Perrières" sont plantées sur un terrain marneux et très calcaire, en haut de coteau (près du lieu-dit "les Fèves"). Les vignes du Domaine de Montille ne représentent que 0,64 hectare; elles livrent un vin profond et structuré.

Le domaine :

Le domaine de Montille est installé à Volnay depuis le milieu du XVIIIe siècle. Il exploite aujourd’hui un vignoble de 20 hectares, essentiellement des Premiers et des Grands Crus, sur la Côte de Beaune, mais aussi en Côte de Nuits et produit environ 8.000 caisses sur 20 appellations. C’est Hubert de Montille qui en a écrit les plus belles pages au cours du XXe siècle. L’avocat et ses enfants n’ont eu de cesse de redonner de l’envergure à ce domaine qui s’était, au fil du temps, rétrécit. C’est également lui qui en fait un domaine renommé dans le monde entier dès les années 1960.
L’arrivée d’Étienne de Montille marquera le changement dans la continuité. Pas question de remettre en cause les valeurs du domaine, celles qui ont permis d’en faire l’un des plus recherchés de la côte de Beaune. Mais à l’authenticité, la pureté, la capacité de garde et l’élégance, Étienne apportera une note de charme, le velours de la texture et la touche « vendanges entières »... Un changement de style, pas d’esprit. C’est également lui qui fera entrer le domaine dans l’ère du biologique avec l’aide de son équipe. Abandon total des engrais chimiques et herbicides dès 1985, et puis des fongicides et insecticides de synthèse en 1995 pour le passage en bio, et enfin la biodynamie en 2005. Le domaine sera certifié Ecocert Bio en 2012


Notes de dégustation :

Le millésime 2009 est né dans la douceur, avec un printemps clément et un été relativement chaud en juin et juillet, même si des pluies sont venues troubler la fin de juillet et une partie du mois d'août. Les vendanges ont commencé assez tôt, en particulier au Domaine et Maison de Montille où nous privilégions toujours la fraîcheur, la précision et l'équilibre, au risque d'une sur-maturité. Nous avons commencé en effet le 5 septembre pour finir le 18. Il en résulte une fraîcheur et un équilibre gustatif qui donne un relief et une saveur particulière à nos vins, qui ne reflètent pas l'appréciation générale du millésime.
2009 est un excellent millésime en rouge, d'un niveau qualitatif comparable aux 2005, même si le profil des millésimes et leur optima de dégustation sont différents. En, effet, les 2009 s'apparentent aux 1959 ou peut-être 1989 avec un fruit rouge mûr mais frais et croquant, quelques notes de cerises noires sur un fond d'épices, associées à des notes florales, surtout lorsqu'on a laissé de la vendange entière ce qui était souvent le cas. Les bouches sont suaves, sèveuses avec une note acidulée et une trame tannique fine, plus aérée et enrobée qu'en 2005, la finale est persistante, fraîche, presque vibrante. La plupart seront prêts à boire entre 2015 et 2025, d'autres comme les Grand 1er Crus et Grand Crus pourront attendre 2030/2040 et seront de magnifiques bouteilles.

Allen MEADOWS’ – BURGHOUND :
Classic ruby. This also displays a very high-toned nose of raspberry, cranberry, minerality and a hint of iron-infused earth that is also picked up by the clean, bright and beautifully delineated middle weight flavors where the minerality of the nose is more obvious on the long and tension-filled finish.

Température de dégustation :

15 à 17°C

S'identifier pour envoyer des commentaires.